O15048
Grand Larousse universel : "Emile Combes"



O15048 Grand Larousse universel : "Emile Combes"

"Emile Combes"

Grand Larousse universel



Homme politique français.



Destiné à l’état ecclésiastique, il rompt avec le catholicisme.



Il entreprend des études de médecine.



Il tient un cabinet médical à Pons.

Il en devient le maire.



Sénateur en 1885.



A son initiative, le groupe de la gauche démocratique est créé.

Il en devient le Président.



Vice-président du Sénat.



Ministre de l’Instruction publique, des Beaux-arts et du Culte.



Lors de l’Affaire Dreyfus, il mène une campagne pour la défense républicaine et laïque.



Victoire des radicaux en 1902.



Il est appelé à la tête du gouvernement.



Un des ministères les plus longs de la III ème République.



Il travaille avec la délégations des gauches.

Se livre à fond contre le PERIL CLERICAL.



Il décide d’en finir avec les ennemis de la République.



Il applique strictement la loi de 1901 sur les Congrégations.

Il fait fermer par décret les écoles non autorisées.

Fait refuser presque toutes les autorisations demandées.



Il fait voter une loi interdisant aux Congréganistes d’enseigner.



Cette politique provoque la protestation du Vatican.



Rupture des relations diplomatiques entre la France et le Vatican.



Projet de loi pour la séparation de l’Eglise et de L'Etat.



D’autres affaires apparaissent.

Il doit démissionner.



Redevient sénateur.



Briand le nomme ministre d’Etat.

Retour à la page d'accueil : ici