O15040
Wikipédia : "Origine juive de Christophe Colomb"



O15040 Wikipedia : "Origine juive de Christophe Colomb"

"Origine juive de Christophe Colomb"

Wikipédia



LA THEORIE SUR L’ORIGINE JUIVE



Selon des historiens juifs, Christophe Colomb s'appelait Cristobal Colon et était le fils de Susanna Fontana rossa (qu'on écrit aussi Fontana rosa) et de Domingo Colon de Pontevedra. En Espagne, ce patronyme est porté par des juifs, certains déférés devant l’Inquisition 11.
Plusieurs auteurs (le premier est Salvador de Madriaga en 195212) ont soutenu une théorie selon laquelle Christophe Colomb aurait des origines juives ibériques (famille juive de Galice ayant trouvé refuge à Gênes) et aurait été un convers, Juif converti publiquement de force au christianisme – voir la limpieza de sangre. Cette hypothèse s'appuie notamment sur ses lettres et manuscrits qui contiendraient des caractères et termes hébraïques que l'on retrouve uniquement dans le ladino13. En Espagne à cette époque, même des juifs convertis continuaient à être persécutés et étaient contraints de quitter leur pays ; d'autres conversos continuaient de pratiquer le judaïsme en secret.
Cette hypothèse s'appuie notamment sur ses lettres et manuscrits qui, selon la linguiste Estelle Irizarry, contiendraient des caractères et termes hébraïques que l'on retrouve uniquement dans le ladino14.
Simon Wiesenthal postule que Colomb était un séfarade soucieux de cacher son judaïsme mais aussi désireux de trouver un lieu de refuge pour ses compatriotes persécutés. Wiesenthal affirme que l'idée de Colomb de naviguer vers l'ouest pour atteindre les Indes était moins le résultat des théories géographiques de l'époque que de sa foi dans certains textes bibliques, en particulier le Livre d'Isaïe, citant à plusieurs reprises deux versets de ce livre : « Car les îles espèrent en moi, Et les navires de Tarsis sont en tête, Pour ramener de loin tes enfants, Avec leur argent et leur or. » (60:9) et « Car je vais créer de nouveaux cieux Et une nouvelle terre » (65:17). Selon Wiesenthal, Colomb a estimé que ses voyages avaient confirmé ces prophéties15.
Bien que cette thèse ait été étayée à plusieurs reprises16, les historiens actuels privilégient l'origine génoise tout en reconnaissant qu'il n'est pas exclu que Colomb, homme cultivé connaissant des éléments de la religion juive mais catholique pieux, ait pu avoir une ascendance juive mais dans ce cas lointaine17.

Retour à la page d'accueil : ici