O15024
Claudine Brécourt-Villars : "D’Annunzio et la Duse"



O15024 Claudine Brecourt-Villars : "D’Annunzio et la Duse"

"D’Annunzio et la Duse"

Claudine Brécourt-Villars

Stock

1994



Louise Labé

Leur cœur hautain, leur beauté, leur lignage,
Ne les ont su préserver du servage
De dur amour.



D’Annunzio

Un viveur, un profiteur, un manipulateur de foules.

Il eut une influence d’abord sournoise puis décisive sur la montée du fascisme.



Un esthète, un dandy scandaleux.



La Duse

Anagramme :

Zeus.



Dandy

Goût du luxe.



Messages subtils des vêtements.



Un satyre échappé d’un tableau du Caravage.



Son principe

Toujours promettre, ne jamais tenir.



Façons de matamore.

Orgueil insensé.



José J. Schurmann le déteste cordialement

Il défie quiconque de l’écouter cinq minutes sans être envoûté par son merveilleux accent toscan, et sans rendre hommage à son érudition stupéfiante.



L’homme a dans sa nature cette horrible capacité de jouir profondément lorsqu’il sait qu’il nuit à la créature dont il jouit.

En chaque homme qui aime et qui désire, n germe de l’exécrable perversion sadique.



Détruire pour posséder.



Je suis victime d’une ennemie !

Je suis avec une malade, qui passe son temps à me torturer avec une inconsciente cruauté.

J’envie le plus humble et le plus opprimé des esclaves.

Et cependant je n’ai pas le courage de me révolter et de recouvrer ma liberté, de défendre mon intelligence, de défendre l’œuvre que je porte en moi, et que je dois accomplir.



Habileté extraordinaire pour prendre des attitudes de victime dans des situations qu’il avait créées de toutes pièces.



Il ne pouvait s’empêcher d’exploiter sadiquement dans ses œuvres les confidences et le comportement amoureux de ses maîtresses, comme pour leur faire payer de constituer parfois un obstacle à sa vie spirituelle.

Susciter et entretenir les effets destructeurs de la passion chez ses victimes, pour mieux les exploiter littérairement.



Rien ne l’excitait davantage qu’un beau visage de femme torturé par la douleur.



La Duse idole des intellectuels d’avant-garde européens :

Arthur Schnitzler.



La reine Victoria l’admire, dans la Locandiera

On la lui présente, après la représentation.

Retour à la page d'accueil : ici