O15019
Anne Simonin : "Le déshonneur dans la République, histoire de l’indignité"



O15019 Anne Simonin : "Le deshonneur dans la Republique, histoire de l’indignite"

"Le déshonneur dans la République, histoire de l’indignité"

Anne Simonin

Grasset

2008



Une histoire de l’indignité

1791-1958.



Camus

22 août 1944

Le gouvernement de Vichy s’est évanoui en fumée.

Ces hommes qui nous ont tout rationné sauf la honte.

Hypocrisie et Terreur.

Ils ne peuvent attendre de la France ni oubli ni indulgence.



Pétain n’a cessé de revendiquer le monopole de l’honneur.



Robespierre, inventeur de la devise "Liberté, Egalité, Fraternité".



Pierre Bayle

Pensées diverses sur la comète

Spinoza, au moment de mourir

Il fit venir son hôtesse.

La pria d’empêcher qu’aucun ministre ne le vint voir dans cet état.

Sa raison ?

Il voulait mourir sans dispute.

Il craignait de tomber dans quelque faiblesse de sens qui lui fit dire quelque chose dont on tirât avantage contre ses principes.



Juillet 1941

Vichy

Durcir les lois de circonstance concernant les dissidents gaullistes.

Atteindre tous les Français d’origine considérés comme indignes de leur nationalité.

En particulier, les Juifs français.



Le Juif est, sous Vichy, la figure majeure du non-citoyen.

Egalement, la femme, non-citoyenne.



Marcel Aymé

La Tête des Autres

Critique au vitriol de la répression des faits de collaboration.



L’honneur, principe du gouvernement républicain



Fraternité, ou Indignité.

La perversion de l’indignité par Vichy.

Retour à la page d'accueil : ici