O14989
Pascal Perrat : "Ecrire à clichés fermés. Poncifs et antidotes"



O14989 Pascal Perrat : "Ecrire a cliches fermes. Poncifs et antidotes"

Pascal Perrat : "Ecrire à clichés fermés. Poncifs et antidotes".

CFPJ Editions

2007



Recensement de clichés

1 000.



Trésor de la langue française

Le cliché est une expression toute faite devenue banale à force d’être répétée.



René de Gourmont

Le cliché représente la matérialité même de la phrase.

Tandis que le lieu commun est la banalité de l’idée.

Le type du cliché est le proverbe, immuable et raide.

Le lieu commun prend autant de formes qu’il y a de combinaisons possibles dans une langue pour énoncer une sottise ou une incontestable vérité.



Le cliché est une banalité de l’image.

Le lieu commun est une banalité de l’idée.



Au départ, ce livre :

Se cantonner aux clichés relevés dans les écrits, propos ou discours.

Un dictionnaire des clichés.

Mais le cliché se niche partout.

Dans les verbes

Adverbes

Adjectifs automatiques

Titres

Accroches

Attaques

Etc.



Pris le parti de considérer comme cliché tout ce qui se présente sous une forme répétitive, tout ce qui est écrit automatiquement, sans réflexion.

Mot

Groupe de mots

Phrase

Expression

Formule

Etc.



Ce n’est en aucun cas une chasse aux sorcières.



L’écriture machinale.



Ressassant automatiquement des expressions créées par d’autres et reprises à toute occasion.



Un antidote au cliché.



Poisons qui attaquent la langue des communicateurs.



Une liste de remèdes pour s’en protéger.

De contrepoisons pour s’en guérir.



Veiller à ne pas écrire platement.



INTRODUCTION

LE CLICHE DECEREBRE INSIDIEUSEMENT



Chacun devient propagateur de ce prêt-à-dire et à écrire.



LES CLICHES DANS LEUR CONTEXTE



Tous les médias leur vouent un véritable culte.



A atteint sa vitesse de croisière

A connu ses heures de gloire

A connu un coup d’arrêt



LE CALEMBOUR COMME ANTIDOTE



Le ridicule tue le cliché

Retour à la page d'accueil : ici