O14959
Dario Fo : "Mystère Bouffe



O14959 Dario Fo : "Mystere Bouffe

"Mystère Bouffe"

Dario Fo

Editions Dramaturgie

1998



Mystère

Mot employé au 2 ème, au 3 ème siècle après J.C.

Un spectacle, une représentation sacrée.



Un moyen de communication.

De provocation.

D’agitation.



Le théâtre était le journal parlé et dramatisé du peuple.



Ciullo d’Alcamo

ROSE FRAICHE ET SI ODORANTE



Depuis que je t’ai vue portant le savon la belle, depuis ce jour l’amour m’a blessé.

Dans la posture des lavandières.



Les femmes te désirent, tant pucelles que mariées.



Un jongleur



La cuite de David

Il insulte son père, sa mère, Dieu, ses sujets.



LE MASSACRE DES INNOCENTS



L’AVEUGLE ET LE BOITEUX



LES NOCES DE CANA



BONIFACE VIII



Pape du temps de Dante.

Dante le détestait.

Il l’a mis en enfer avant qu’il ne soit mort.



Jacopone de Todi, moine franciscain, le détestait aussi.

Paupériste évangélique.

Lié à tout un mouvement des paysans pauvres.

Lois prévaricatrices imposées par Boniface VIII.

Sacré forban.

Ah Bonifax, toi qui as fait de l’Eglise une putain !

Il emprisonna Jacopone.

Qui était un homme de théâtre extraordinaire.

Prison.

Quelle position ?

Les mains écartées et les pieds liés pendant cinq ans.

Enchaîné sur ses propres excréments.

Le pape meurt.

Le moine sort de prison.

Très jeune, il ne peut plus marcher.

Obligé de se traîner, plié en deux.

Il meurt un an et demi plus tard.

On n’arrive pas à l’étendre dans son cercueil.

Enterré assis…


Gioacchino de Flore

Il déteste aussi Boniface VIII.

Le père de tous les mouvements hérétiques.

Si nous voulons donner de la dignité à l’Eglise du Christ, nous devons détruire l’Eglise.

L’énorme bête de Rome.

La bête immonde de Rome.

Il ne suffit pas d’en faire écrouler les murs, les toits, les clochers.

Il faut aussi détruire ceux qui la gouvernent, le Pape, les évêques les cardinaux.

On envoie des hommes armés le chercher.

Mais il était mort, dans sa grotte.

Mort, deux minutes avant qu’ils n’arrivent.

Retour à la page d'accueil : ici