O14951
Arnault-Pinault, marchands enrichis, sont maintenant des artistes connaisseurs



O14951 Arnault-Pinault, marchands enrichis, sont maintenant des artistes connaisseurs

Arnault-Pinault, marchands enrichis, sont maintenant des artistes connaisseurs.



Suffisamment riches, pour pouvoir faire croire à leur valeur.



Colporteurs.



Commerçants.



Epiciers.



Bourgeois, qui convoitent, maintenant, la noblesse.



Il y a l’art.



Et même, "le marché de l’art".



Acheter des œuvres extraordinaires.



Savoir les apprécier.



Même si Van Gogh est mort, suicidé, dans sa misère, je peux acquérir beaucoup de ses œuvres.



Et Gauguin aussi.



Le sultan Gaznévide promet 50 000 pièces d’or à Firdousi, pour qu’il accomplisse son œuvre, "Shah Name", sur les 50 dynasties des rois de Perse.



Il ne lui envoie que 50 000 pièces d’argent, que Firdousi distribue aux pauvres, à la mosquée.



Un jour, un vers de Firdousi lui plaît.



Il lui envoie les t 50 000 pièces d’or promises.



Son carrosse rencontre… le cercueil de Firdousi.



Mais le sultan peut patronner l’œuvre.



De même qu’Henry VIII signe l’œuvre de Thomas More contre Luther, et qu’il devient, de cette manière, "protecteur de l’Eglise".



De nombreuses expositions artistiques, patronnées par des groupes industriels, dans lesquels chacun est ignare.



Quelle fierté !



Quelle gloire !



La vacuité, maîtresse.



Arnault-Pinault, indéniables artistes.



Mécènes.



Négociant dans ce domaine, comme ils l’avaient fait au temps de leur pauvreté.

Retour à la page d'accueil : ici