O14946
Roger Caratini : "Caligula, le mal aimé"



O14946 Roger Caratini : "Caligula, le mal aime"

"Caligula, le mal aimé"

Roger Caratini

Michel Lafon

2002



Gens Julia.



Son père, Germanicus, épouse Agrippine l’aînée, fille de Julie, la fille unique d’Auguste.



Disparition brutale et inattendue de son père.



Le Sénat, terrorisé, comble Séjan d’honneurs.

Tibère décide de se débarrasser de lui.

Déclaré coupable de haute trahison et de crimes contre la République.



Tibère

Jeux sexuels de vieillard.



Insomnies.



Mépris pour les dieux.



Epilepsie.



Phobies.



Mégalomanie.



Désir de voir réaliser ce qu’on déclarait irréalisable.



Toutes ses sœurs, ses maîtresses.

Déification de Drusilla.



Auguste, son arrière grand-père

Dépravation sexuelle.



Il dit :

Non libertinage, mais connaître les secrets politiques.



Humour.

Dérision.



Son cheval, Incinatus (l(Impétueux)

Le faire consul.



Il ne craint pas le scandale

Il l’aime.



Il enlève une femme le jour de son mariage avec un autre.



Il expose ses maîtresses nues à ses amis.



Je ne serai pas plus attaché à moi-même ni à mes enfants que je ne le suis à Caius Caligula et à ses sœurs.



Déposer des statues de Caligula dans les synagogues.



Il traite les Juifs d’ennemis des dieux.



Vous avez fait des sacrifices pour moi, peut-être, mais à un autre dieu que moi.



Assassiné.



Il a vécu 29 ans.

Retour à la page d'accueil : ici