O14936
Pietro Citati : "Apollon"



O14936 Pietro Citati : "Apollon"

"Apollon"

Pietro Citati

Gallimard

2002



LA PENSEE CHATOYANTE

L’ILIADE ET L’ODYSSEE



APOLLON



Redouté des Grecs.



Sa mère, Léto.



Dieu téméraire

Impie

Aveugle



Mêmes qualificatifs, pour Achille.



Apollon ne connaissait aucune des vertus apolliniennes

Sérénité

Respect de la loi

Harmonie

Modération



Il proscrit la démesure, mais pèche par démesure.



La démesure nait de l’excès.



Un dieu violent, emporté, pécheur, assassin.

Pour répandre sur la terre l’équilibre dans la morale, le respect des limites, la paix de l’esprit.



Astérie

Sœur de Léto.

Zeus a cherché à la séduire.

Elle lui échappe en se changeant en caille.



Apollon

Que soient miens désormais la lyre et l’arc courbe.

Et puis, je révélerai aux hommes l’immuable vouloir de Zeus.



Il donne la mort avec la lyre et l’arc.



On l’appelle Phébus

Phoïbos.

La peur.



Il choisit Delphes

Y trouve Python.

Le tue.

La Pythie.

Apollon Pythien.



Pour les Grecs, les dieux peuvent être coupables tout comme les hommes.

Ils tuent, violent, commettent des actes impies.



Apollon

Angoisse de se sentir impur.

Folie.



Guérisseur

De ceux qui, comme lui, ont commis la faute.



Pénélope use d’un langage fait exclusivement de signes.



Apollon

Excès et mesure

Nuit et lumière

Arc et lyre

Terreur et harmonie

Force et faiblesse

Faute et purification



Il agit de loin.



Il a tué Patrocle.



Des actes téméraires, dictés par l’hybris

C’est la condition des hommes, et leur destin.



Apollon veut que l’homme demeure à l’intérieur de ses frontières

IL savait, lui, l’instruire.

Lumière venue des dieux.

Oracles.

Médecine.

Poésie.

Lois.

Constitutions.

Architecture.

Construction des cités.

Des temples.

Des autels.

Routes.

Une construction harmonieuse.

Retour à la page d'accueil : ici