O14933
Patrice Bollon : "Cioran l’hérétique"



O14933 Patrice Bollon : "Cioran l’heretique"

"Cioran l’hérétique"

Patrice Bollon

Gallimard

1997



Au fond, que fait chaque homme ?
Il s'expie lui-même.



1995

Inhumé religieusement au cimetière du Montparnasse.
A l'église orthodoxe roumaine.



Inclassable.



Peur du gendarme hongrois.



Anticonformiste.



Peuple roumain, 1920

Faillite de la démocratie.
Déroute économique.
Banqueroute budgétaire.
Xénophobie.
Sentiment antijuif.



Garde de Fer.



Cioran célèbre dans les Juifs le peuple le plus intelligent, le plus doué et le plus insolent du monde.

Il fustige leur VISION MATERIALISTE, leur VAMPIRISME.

Leur mélancolie abominable.

Leurs ironies repoussantes nées de l'obscurité du ghetto.



UNICITE du Juif



Il n'est pas notre alter ego humain, notre voisin.

Il est d'abord un JUIF, et ensuite UN HOMME.



Le judaïsme ne donne aucun sentiment élevé à l'âme, pour la raison qu'il a mis trop du monde dans le ciel et trop du ciel dans le monde.



Seul peuple qui ne se sente pas lié par le PAYSAGE

Dénué de sensibilité cosmique.

Replié sur sa religion sans transcendance, qui lui fait office de nation.



Les Juifs se sont faits partout les adversaires des mouvements de conscience nationale.



Ennemis mortels de tout autre nationalisme que le leur.

Ils deviennent, dans les moments historiques critiques, des traîtres.



C'est la source de l'antisémitisme militant.



Les Juifs ne sont pas intéressés à vivre dans une Roumanie forte et consciente d'elle-même.



Mais l'antisémitisme n'est qu'un comportement réactif qui masque les vraies questions.



L'invasion juive a fait de l'antisémitisme un trait caractéristique de notre nationalisme.



Un peuple dont la carrière comporte tant de victoires sur les peuples les plus brillants.



Il ne peut être assimilé par une nation qui n'a jamais vu la lumière que dans l'obscurité des Hongrois, des Turcs et des Grecs.



La vitalité juive est si agressive, son avidité si persistante, que notre tolérance à l'égard de ce peuple diligent et exploiteur nous mènerait de façon certaine à la banqueroute.



L'antisémitisme n'est jamais que le plus grand hommage adressé aux Juifs.



Cette race, dont le feu intérieur est nourri par la haine, a donné des exemples uniques et presque insupportables d'amour.

Ceux qui ont eu quelque accointance avec le mysticisme hassidique et les vies de certains rabbins de cette secte ne peuvent que trembler devant des exemples d'amour qui défient les lois de la vie, des exemples inhumains dans leur rareté qui dépassent bien souvent de très loin ceux qu'a pu offrir l'histoire de la chrétienté.



Hitler

Il ne peut y avoir deux peuples élus.



Politique de l'hérésie permanente.



Un mystique sans absolu.



Les réenchantements d'un désenchanteur.



Antisémitisme extrêmement alambiqué

A mi-chemin de l'amour immodéré et de la haine irraisonnée.

Se convertissant sans cesse en son contraire.

Retour à la page d'accueil : ici