O14906
Gérard Noiriel : "Chocolat, clown, nègre"



O14906 Gerard Noiriel : "Chocolat, clown, negre"

"Chocolat, clown, nègre"

Gérard Noiriel

Bayard

2012



Claude Lévi-Strauss

Conférence à l’Unesco

1971



La plupart des peuples que nous appelons "primitifs" se désignent eux-mêmes d’un nom qui signifie

Les vrais

Les bons

Les excellents

Ou bien tout simplement

Les hommes.



Et ils appliquent aux autres des qualificatifs qui leur dénient la condition humaine.



Employer le mot RACISME, dans un sens général, c’est le vider de son sens.

En occultant sa dimension politique pour le réduire à des leçons de morale.



Les Hellènes, civilisés.

Les autres, Barbares.



L’étranger, que l’on ne comprend pas et qui n’a pas les mêmes coutumes, est méprisé.

Il est vu comme

Lâche

Cruel

Sale

Il est fréquemment assimilé aux bas instincts des animaux.

Ce qui légitime qu’il soit réduit en esclavage.



L’étranger est montré du doigt et désigné comme le responsable des malheurs du peuple.

Par ceux qui veulent conquérir ou conserver le pouvoir.



Exploiter les préjugés à l’égard des peuples colonisés.

Les présenter comme des bêtes sauvages et des monstres.

Retour à la page d'accueil : ici