O14878
Laurent Dailliez : "Les chevaliers teutoniques"



O14878 Laurent Dailliez : "Les chevaliers teutoniques"

"Les chevaliers teutoniques"

Laurent Dailliez

Librairie académique Perrin

1979



Chefs d’un empire

Ils chevauchèrent tant en Orient qu’en Europe, en terre sainte et en Egypte, comme en Sicile ou en Hongrie.



Ordre militaire et hospitalier.



1128

Un hôpital à Jérusalem.

Notre Dame.



La communauté teutonne est totalement soumise aux Hospitaliers.



Installation à Acre.



Honorius III leur donne une totale liberté d’action.



Frédéric II utilise les Assassins pour se débarrasser de ses ennemis ?

C’est l’opinion de certains historiens.



Empire teutonique

Acre

Venise

Marburg



Le grand maître se réfugie à Königsberg, qui devient le siège de l’ordre.



Grand maître, Albert de Saxe

Il prend parti pour la Réforme.

Il trahit l’ordre.

S’enrichit de ses dépouilles.



Approbation de l’ordre par Innocent III.



Dix commandements du chevalier

Croire tout ce qu’enseigne l’Eglise et observer ses commandements

La protéger

Respect de toutes les faiblesses

Aimer le pays natal

Ne pas reculer devant l’ennemi

Faire aux Infidèles une guerre sans trêve

S’acquitter de tous les devoirs féodaux, s’ils ne sont pas contraires à la loi de Dieu

Ne pas mentir, et rester fidèle à la parole donnée

Etre libéral, et faire largesse à tous

Etre partout le champion du droit et du bien contre l’injustice et le mal

Retour à la page d'accueil : ici