O14865
Chemouel ha Naguid : "Guerre, amour, vin et vanité"



O14865 Chemouel ha Naguid : "Guerre, amour, vin et vanite"

"Guerre, amour, vin et vanité"

Chemouel ha Naguid

Editions du Rocher

2001



Frans de Haes



993-1055.



711

Tariq ibn Ziyad

A la tête de troupes berbères encadrées d’une élite arabe.

Franchit le promontoire rocheux qui sera nommé d’après lui.

Franchit le sud de l’Espagne.

Fait s’écrouler le royaume wisigoth chrétien.

Juifs, installés nombreux dans les provinces hispaniques depuis l’écrasement des révoltes anti-romaines de 70 et de 135.

Forcés à la conversion.

Ou exclus de toute vie sociale et économique, par les décrets des conciles de Tolède (693).



Ils accueillent les troupes musulmanes, et les soutiennent.



Al Andalus.



Amélioration du sort des Juifs en Asie et en Afrique, après l’écroulement de l’empire sassanide.



Revers de Byzance.



Le nouveau pouvoir tient peu ou prou ses promesses.

Pendant trois siècles.



Le gouverneur d’Al Andalus est d’abord dominé par le calife de Damas, les Omeyyades.



Omeyyades

Clan des Koraish de la Mecque, qui domine depuis le 7 ème siècle.

D’abord hostile à l’islam.

Contre Mohamad, né en 570, une armée qui lui résiste, à la Mecque.

Vaincus en 630.

Ralliés.

Guerriers.

A la tête de la communauté musulmane, dont ils n’avaient pas voulu.



De 660 – 750, ils gouvernent, depuis Damas l’empire musulman.

Ils en dirigent l’expansion.

A leur chute, il s’étendait de l’Atlantique à l’Inde.



Les Omeyyades, toujours suspects d’hérésie.



Ils sont renversés par une coalition agissant à l’instigation des Abbassides, qui installent leur cour à Bagdad.



Seul rescapé du massacre systématique des mâles du clan, Abdel Rahman 1 er s’installe en Andalousie.



Un royaume indépendant.



Son fils, Abdel Rahman II, puis son fils, qui devient calife à Cordoue.



Islam

Morcelé en trois califats

Bagdad

Le Caire

Cordoue



Les Omeyyades n’oubliaient jamais la culture arabe préislamique, et l’apport hellénistique.



D’où, en Andalousie, une mentalité et une culture particulières.

Raffinement.



Arabes

Mondains et tolérants.

Le prix :

Acculturation, mais non conversion.



D’où la poésie hébraïque profane.

Rabbins courtisans.

Ils adoptent l’adab.

Un style de vie

Un langage

La pratique et la lecture de la poésie occupe le premier rang.



Le grand califat de Cordoue ne tient pas.



1013

Les Berbères venus d’Afrique du nord ravagent Cordoue.

Emiettement

Les Taïfas

Petits royaumes



Mais Al Andalus connaît une grande prospérité économique.

Et une efflorescence philosophique et poétique.



Les Juifs y jouent un rôle de premier ordre.



Hasdaï ibn Chaprout, mort en 970.

Médecin et diplomate.

Polyglotte.

Abdel Rahman III et Al Hakam II.

Il reçoit les envoyés de Constantin VIII de Byzance en 944.

Nassi des Juifs.



Yekoutiel ibn Hassan de Saragosse.



Isaac ibn Abalia.



Abraham ibn Mujahir, de Séville.



Le plus accompli d’entre eux et le plus exceptionnel ?

Samuel ha Naguid, vizir du roi berbère de Grenade.



Piyyut.



Yanaï.



Yossé ben Yossé.



Ben Kallir.

Métaphore surchargée d’ésotérisme.



Réaction, venant de l’Orient, puis de l’Andalousie.



Saadia Gaon

882-942.

Président de la yechiva de Soura.

Il traduit la Bible en arabe, pour la lecture quotidienne et non liturgique.

Grammaire.

Dictionnaire de l’hébreu.



Il dégage l’hébreu de l’emprise araméenne.



Reconnaît l’arabe vernaculaire comme langue quotidienne.



Revivifie l’hébreu.



Dunash ben Labrat, son disciple, mort en 990, arrive en Andalousie.

Il introduit le nouvel esprit à Cordoue.

Poète reçu avec ferveur par Hasdaï ibn Chaprout.

En rupture avec les grammairiens et légistes conservateurs.

Pioutim.

Application de la métrique arabe à l’hébreu biblique.



La nouvelle culture littéraire se répand.



Les poètes juifs sont irrésistiblement attirés par la métrique arabe, les genres et les thèmes de la poésie arabe.

Ecrits en arabe.

Inimitable merveille du Coran.



Samuel ha Naguid.

Moché ibn Ezra ;

Salomon ibn Gabirol.

Yehouda ha Lévi.



Thèmes arabes greffés sur l’hébreu.



Maintien

Répétition

Parallélisme

Shiboutsim : Insertions scripturaires.



Nouvelles significations ramifiées

Religieuses

Historiques

Politiques

Personnelles

Erotiques.



CELEBRATION



Générosité mutuelle.

Savoir.

Amitié.

Belles femmes.

Beaux garçons.

Vin

Délices torturantes de l’amour

Aspirations religieuses d’Israël



UN MONDE IDEAL, QUI REFLETAIT LE LEUR.




RABI SAMUEL HA NAGUID



Pouvoir non négligeable dans un royaume musulman.



Guerre



En apprenant la mort de son ennemi Ibn Abi Mussa



Ils ont volé mon sommeil, je volerai le leur.



Mort de son frère



Reine du mal



Poèmes à son fils Joseph



Le joli garçon



Je déposerai ma vie aux pieds de ce faon – qu’importe qu’il m’ait trahi, mon cœur garde son amour ! –

Disant à la lune qui se lève :

"Voyant son visage, tu oses te montrer encore ?"

Cette nuit, la lune fut une agate dans la paume d’une fille noire.



Tous les faons



Le bien-aimé m’a trahi.

Tous les faons trahissent.

Mais pardonne son péché.

Sinon, je t’en prie, efface-moi !



Tu me ris au nez

Mon ami, dans ta jeunesse, tu me ris au nez, me voyant décrépit et tête grise.



Tes bien-aimés t’accablent

Retour à la page d'accueil : ici