O14859
René Vaillot : "Madame du Châtelet"



O14859 Rene Vaillot : "Madame du Chatelet"

"Madame du Châtelet"

René Vaillot

Albin Michel

1978



J'ai dit que l'amour de l'étude était la passion la plus nécessaire à notre bonheur.



Voltaire note comme invention majeure du siècle celle dont la jeunesse est redevable au chevalier de Condom.



Je ne puis croire que je suis née pour être malheureuse.

Je ne vois que le plaisir de passer tous les moments de ma vie avec ce que j'aime…



Ses réflexions sur le bonheur :

Uniquement pour les gens du monde.



Liaison avec Voltaire, avec le consentement tacite de M. du Châtelet.



Dans la vie de Voltaire, elle fut sa seule amie d'esprit.

Avant, il n'a connu que des passades.



Une intelligence perpétuellement en action.



Voltaire

La divine Emilie.



Voltaire

Je vous adore, ô ma chère Uranie.
Pourquoi si tard m'avez-vous enflammé ?
Qu'ai-je donc fait des plus beaux jours de ma vie ?
Ils sont perdus, je n'avais point aimé.

Je n'embrassai que l'ombre des plaisirs.



Voltaire

J'apprends que l'abbé Desfontaines est malheureux, et dès ce moment je lui pardonne.



La Voltairomanie



Frédéric l'appelle LA COQUETTE.



Frédéric II

Non malgré vos vertus, non malgré vos appas,
Mon âme n'est point satisfaite
Non, vous n'êtes qu'une coquette
Qui subjuguez les cœurs et ne vous donnez pas.



Frédéric II parle de Voltaire

Ton avare boira la lie de son insatiable désir de s'enrichir.
Il aura 1 300 écus.
Son apparition me coûtera par journée 565.
C'est bien payer un fou ; jamais bouffon de grand seigneur n'eut de pareils gages.



Pendant 16 ans, inspiratrice et protectrice de Voltaire.



Formée aux exigences d'une pensée claire et logique, passionnée pour l'étude.

Ne savait pas modérer ses passions.



Elle n'a pas redouté la cohabitation de Saint-Lambert et de Voltaire.

Jalousie de Voltaire, sa fureur.

Retour à la page d'accueil : ici