O14857
Maximes et pensées : "Chateaubriand"



O14857 Maximes et pensees : "Chateaubriand"

"Chateaubriand"

Maximes et pensées

Editions André Silvaire

1963



L'homme n'est pas un animal dépravé.
C'est la pensée qui fait l'homme.



L'homme est surtout malheureux par son inconsistance.



L'homme est moins esclave de ses sueurs que de ses pensées.



L'invasion des idées a succédé à l'invasion des barbares.



Continuez de discipliner des hordes de Turcs, d'Albanais, de Nègres et d'Arabes, et avant vingt ans peut-être le Croissant brillera sur le dôme de Saint Pierre.



Si l'on vous donne un soufflet, rendez-en quatre, n'importe la joue.



La méchanceté est de tous les esprits le plus facile.
Rien n'est plus aisé que d'apercevoir un ridicule et de s'en moquer : il faut des qualités supérieures pour comprendre le génie et la vertu.



Le député des sots et des imbéciles au ministères caresse deux passions du cœur humain, l'ambition et l'envie.



Ce n'est pas tuer l'innocent comme innocent qui perd la société, c'est de le tuer comme coupable.



On est bien près de tout croire quand on ne croit rien.



Il est de la nature de l'homme de ne sympathiser qu'avec les choses qui ont des rapports avec lui.



Les Muses sont des femmes célestes qui ne déforment point leurs traits par des grimaces ; quand elles pleurent, c'est avec le secret dessein de s'embellir.



Les poètes sont des oiseaux : tout bruit les fait chanter.



Plus le visage est sérieux, plus le sourire est beau.



Il ne faut pas demander à la lyre ce qu'elle pense, mais ce qu'elle chante.



Le génie est un Christ ;

Méconnu, persécuté, battu de verges, couronné d'épines, mis en croix pour et par les hommes,
Il meurt en leur laissant la lumière et ressuscite adoré.



Une tradition universelle nous apprend que l'homme a été créé dans un état plus parfait que celui où il existe à présent, et qu'il a eu une chute.

Retour à la page d'accueil : ici