O14847
Ballades et rondeaux : "Charles d’Orléans"



O14847 Ballades et rondeaux : "Charles d’Orleans"

"Charles d’Orléans"

Ballades et rondeaux

Librairie générale française

1992



Petit-fils de Charles V.



Défaite d’Azincourt

25 octobre 1415

Pendant 25 ans, captif en Angleterre.



Victime de Fortune

Incapable de faire face dans l’adversité.



Originalité

Richesse des métaphores.

Variété du ton.



Hommage à l’Amour



Jadis, lorsque Nature me fit venir
En ce monde, elle me confia
Out d’abord aux seuls soins
D’une dame qu’on appelait Enfance.



Sachez en vérité, que c’est le dieu d’Amour
Que j’ai servi et que je servirai toujours.



Amour, je ne suis pas en mesure de gouverner
Mon cœur, car je désire tellement vous servir
Qu’il ne sait y renoncer ni le jour ni la nuit.



Elle me paiera royalement
Les services que j’ai rendus sans me dérober ;

Ou alors j’aurais de bonnes raisons pour me plaindre
Si quelqu’un faisait attendre ma récompense.



A quoi cela vous sert-il, Fortune ?
Vos propos sont une fois longs, une fois courts.

C’est votre comportement habituel,
Car, quand je vous appelle au secours,
Vous fuyez ; je cours après vous,
Et vous ne faites preuve d’aucune pitié.

Retour à la page d'accueil : ici