O14845
Robert Morissey : "Charlemagne, mythe de l’empereur à la barbe fleurie"



O14845 Robert Morissey : "Charlemagne, mythe de l’empereur a la barbe fleurie"

"Charlemagne, mythe de l’empereur à la barbe fleurie"

Robert Morissey

Gallimard

1997



Sismondi

Réclamé par l’Eglise comme un saint.

Par les Français comme leur plus grand roi.

Par les Italiens comme leur empereur.



Karolus Magnus Imperator

Le roi conquérant se transforme, au 18 ème siècle, en roi législateur.



Peu à peu se met en place l’idée d’un Charlemagne maître de l’opinion publique.

D’abord un amour qu’on lui porte.

Il devient un amour raisonné, qui nourrit la bonne passion patriotique.



Léon Gautier

1884

Il fallait un homme de cette dimension pour que l’épopée française ne pérît pas.

Sans lui, nous aurions mérité le reproche qui nous est souvent adressé :

"La France n’a pas de poésie épique."



A partir de la défaite de 1870, le rayonnement symbolique de Charlemagne se rétrécit de plus en plus.

Retour à la page d'accueil : ici