O14844
Georges Minois : "Charlemagne"



O14844 Georges Minois : "Charlemagne"

"Charlemagne"

Georges Minois

Perrin

2010



Mythe de Charlemagne



Sa transformation.



Othon III se rend à Aix-la-Chapelle.

Il ordonne de creuser dans le sol de la basilique, pour ouvrir le tombeau de Charlemagne.



Saint Charlemagne ?

1165.



Voltaire

La réputation de Charlemagne est une des plus grandes preuves que les succès justifient l’injustice, et donnent la gloire.



Une politique expansionniste.



L’affirmation de la puissance

Saxe

Bavière

Italie



Une fin de règne difficile



Un empire rural à la limite de la pénurie



L’homme

Force et simplicité.

Activité sexuelle au-dessus de la moyenne.

Quatre ou cinq femmes légitimes.

Six concubines.

Vingt enfants.

Ne donne pas ses filles en mariage : il ne peut vivre sans elles.

Il ferme les yeux sur les aventures de ses filles.

Il leur interdit le mariage, mais tolère qu’elles aient des amants.

Des mariages successifs avec des filles de 13 ou 14 ans.

Elles brouillent les générations des parents.

A 60 ans, sa femme Liutgarde a 20 ans.

Des filles de mariages précédents.



Il fait couper la tête à tous les enfants dont la taille dépassait celle d’une épée.



Conduite impitoyable.



Il admire les intellectuels, et recherche leur compagnie, leur demande de l’instruire.



Une piété formaliste et utilitaire.



Premier Européen ou dernier Romain ?

Bilan embarrassant.

Grand nom.

Mais pourquoi ?

Grand guerrier.

Mais on ne peut citer aucune de ses victoires.

Pas de création décisive.

Grand chef d’Etat.

Mais le régime va rapidement dégénérer et s’effondrer.

Retour à la page d'accueil : ici