O14799
Odile Krakovitch : "Victor Hugo censuré"



O14799 Odile Krakovitch : "Victor Hugo censuré"

"Victor Hugo censuré"

"La liberté au théâtre au 19 ème siècle"

Odile Krakovitch

Calmann-Lévy

1985



1832
Représentations de LE ROI S'AMUSE SUSPENDUES.



Hugo

L'acte est arbitraire au point d'être incroyable.



Charte-Vérité

La censure ne pourra jamais être rétablie.



Les Bourbons ont été renversés à cause de la censure.

Et elle réapparaissait deux ans après seulement !



Hugo, homme à paradoxes.



Mission pédagogique du théâtre.
Mais aucune fonction politique.



A l'aristocratie, il montre un monstre populaire et bouffon, Triboulet.



Saltabadil, tueur à gages.
Maguelonne, prostituée.



Quasimodo et Triboulet : même laideur, même situation sociale, même impuissance entre l'amour porté à la femme et la toute-puissance du maître qui désire la femme.



Hugo déteste la violence.



Hugo répète toute sa vie :



Pas de crise politique sans crise littéraire.



Hugo

Je n'ai pas l'habitude de procéder par allusions.
En peignant François 1 er, c'est François 1 er seul que j'ai voulu peindre.



Vers qui fait scandale :

Vos mères aux laquais se sont prostituées.



Le ministre :

Les mœurs sont outragées.

Hugo s'en moque.



Hugo



Le système actuel, le voici, il est détestable :



En principe, c'est l'Etat qui régit la liberté littéraire des théâtres.
Mais le gouvernement a autre chose à faire que de s'occuper des théâtres.
Il s'en repose sur le ministre de l'intérieur.



Admirez ce système qui commence par l'Etat et qui finit par un commis !



Louis-Philippe doit à l'intervention directe du peuple d'être au pouvoir.
Mais il reste l'élu de Dieu.
Il est d'essence supérieure.



Affirmation du caractère sacré de la fonction royale.
Refus de tout ce qui pourrait la vulgariser.

Ne peut être présenté comme un pécheur ou un bouffon.



Les censeurs

On tourne constamment en dérision ce qu'on doit le plus respecter.

Ignoble et burlesque mélange de la royauté avec les haillons du vagabondage, parodie du gouvernement et de l'administration, satire poussée jusqu'à l'injure.

Cela ne peut être toléré sur scène.



Surveillance de la mise en scène, de la forme



Interdiction de toutes les représentations du Christ, de la Vierge, de la Croix.



Surveillance des idées, du vocabulaire, des thèmes, des références à la Bible, des guerres de religion



Censure des mœurs



Atteinte à la pudeur. Répression de l'adultère



Révolution de 1848

La censure est abrogée.

Comme elle l'avait été 18 années auparavant.



1850

Restauration de la censure.



Edmond de Goncourt

1892

La tribune est libre, le journal est libre, le livre est libre, seul le théâtre ne l'est pas.

Pourquoi cette anomalie sous une République dont la devise est Liberté ?



1906

Suppression de la censure.

Anastasie.

Retour à la page d'accueil : ici