O14797
Jean-Pierre Osier : "Faust Socin ou le christianisme sans sacrifice"



O14797 Jean-Pierre Osier : "Faust Socin ou le christianisme sans sacrifice"

"Faust Socin ou le christianisme sans sacrifice"

Jean-Pierre Osier

Cerf

1996



Un rabbin karaïte lituanien fait le point

Erudit karaïte du 16 ème siècle : Isaac de Troki

Hizouk emouna



Faust Socin

Son oncle Lélio, son maître.

Faust est né en 1539, à Sienne.

En 1598, M. Wadowyta lui a sauvé la vie en l'arrachant à ses poursuivants.



Je n'ai jamais été membre de l'Eglise romaine.

J'ai reçu un enseignement différent de ceux que donne, en cette matière, l'Eglise romaine.



Une religion sans sacrifice

Pour Calvin, nécessité du sacrifice.

Socin critique la satisfaction calviniste.

Biographie de Jésus.

Le Christ prophète.

Passion, mort et résurrection.



Homme de son temps, c'est-à-dire humaniste, réformateur, chrétien.



Le sociniarisme s'est transformé en unitarisme.



Socin

Il y a des nations totalement dépourvues de religions, par exemple le Brésil.

C'est la mort éternelle, l'absence de salut.



Une conduite honnête, au sens stoïcien du terme.

Pas de rites absurdes, de sacrifices avoués ou déguisés.



On peut séparer les principes des conséquences qu'ils produisent, sans mutiler le système tout entier.



Critique du caractère économique de la religion.

Puisqu'elle ne repose plus sur le sacrifice.



Libérés des chaînes du système, une approche rationnelle, sinon rationaliste de la religion, susceptible de se condamner facilement avec une théologie chrétienne faible, car émondée de l'encombrante Trinité.

Cette transformation se fait au prix d'un démembrement complet de l'architecture socinienne.



Fausto Sozzini

Contre les Semi-Judaïsants



Tout à fait pitoyable est l'état de tous ceux qui, tout en n'étant pas hébreux de race et n'observant pas la loi de Moïse en tout, refusent pourtant de reconnaître Jésus de Nazareth pour leur Sauveur.

Le refus est total quand ils disent qu'il n'est pas le Messie.

Ils n'ont aucune raison de pouvoir espérer quoi que ce soit de Dieu, dans la pensée qu'ils servent avec zèle la loi divine donnée par Moïse.



Fausto Sozzini

De l'autorité de la sainte Ecriture



Ceux qui croient déjà que la religion chrétienne est la vraie ne peuvent douter de l'autorité des livres de l'Ancien et du Nouveau Testament.

L'auteur d'un tel livre est-il peu digne de foi ? On peut douter de sa foi et de sa science ?

On peut douter d'un livre, à cause de l'ignorance de son auteur effectif.

Ou bien, certitude ou soupçon fondé de l'altération ou de la corruption d'un livre.

Certains croient qu'il ne peut y avoir de religion vraie.

Personne ne peut produire un motif justifié de ne pas croire à ces livres.

Il faut prêter plus de foi à ces livres que celle prêtée ordinairement à d'autres contenant une histoire ou un enseignement.

La religion des Juifs doit avoir l'origine qu'ils lui prêtent.

L'histoire et la doctrine de l'Ancien Testament sont vraies.

Erreur de ceux qui demandant des raisons de prêter foi à ces livres les veulent d'une nature telle que personne ne puisse s'y opposer par une raison.



Fausto Sozzini

Sur la religion naturelle



Pénétration de l'esprit d'Aristote.

Retour à la page d'accueil : ici