O14793
Albert Serstevens : "L’homme que fut Blaise Cendrars



O14793 Albert Serstevens : "L’homme que fut Blaise Cendrars

"L’homme que fut Blaise Cendrars

Albert Serstevens

Arléa

2004



1887-1961.



Il était un pauvre homme
Dans sa pauvre maison
Baisant sa pauvre femme,
D’une pauvre façon,
Avec son pauvre outil
Dessus son pauvre lit
Lui fit un pauvre enfant
Qui vécut pauvrement



On peut dire de l’agrément
Séparé de la beauté
Que c’est une symétrie dont on ne connaît pas les règles



Pascal

Ils sont venus voir un écrivain et ils ont trouvé un homme.



Je suis un homme et j’écris des livres.



Il est bien regrettable que la littérature soit devenue un gagne-pain.

Cela date de Diderot et de sa séquelle.

La Bruyère ne rougissait nullement de vivre au crochet du prince de Condé, ni La Fontaine aux dépens de Madame de la Sablière.



Il épouse sa chère Raymone, après une vie commune de 32 ans.



Mobilisé.



Ne travaillant pas, je m’emmerde tant et plus.



J’ai attaqué mon dernier chapitre. Je jure bien de ne jamais recommencer.



La fête.

L’aventure.

Retour à la page d'accueil : ici