O14738
Martine Le Coz : "Sainte Catherine d’Alexandrie, la philosophie défaite par la foi"



O14738 Martine Le Coz : "Sainte Catherine d’Alexandrie, la philosophie defaite par la foi"

"Sainte Catherine d’Alexandrie, la philosophie défaite par la foi"

Martine Le Coz

Editions du Rocher

1999



Au tout début du 4 ème siècle

Martyre de la dernière vague de persécutions.



Fille du roi Costus.



La plus instruite et la plus belle des vierges du royaume.

Mais aussi la plus orgueilleuse.

Elle a annoncé à la cour son désir de se marier.

Pourvu que ce soit avec un prince aussi beau et savant qu’elle.

Aucun de ses prétendants ne pouvait lui convenir.

Elle se retira au désert.

Connut l’humilité sous l’égide d’un ermite, Ananias.

Il lui souffle :

C’est la Vierge Marie qui te procurera l’époux rêvé.

Marie apparut à Catherine la nuit suivante, tenant l’Enfant Jésus par la main.

--- Le veux-tu ?

--- Oh ! oui.

La Vierge demande à Jésus :

--- Et toi, la veux-tu ?

--- Oh ! non, elle est trop laide.

Ame orgueilleuse…

Il a rendit humble, et la baptisa.

Après quoi, Jésus l’ayant trouvée belle, la Vierge leur passa à tous deux la bague au doigt.

Ce fut le mariage mystique de sainte Catherine.



Vierge discoureuse.

L’empereur Maxence convoqua 50 orateurs pour la confondre.



Elle remporte la victoire sur ses adversaires.

Elle réfute leurs arguments l’un après l’autre.



--- Il est impossible que Dieu souffre.

Elle dit, cela a été prédit, même par les gentils.

Platon

Dieu est un cercle, mais il est échancré.



Les 50 philosophes se convertissent.



Maxence la fait jeter dans les flammes.

Il offre à Catherine une couronne d’épouse qu’elle refuse.



Elle est fouettée et condamnée à la prison.

A un jeûne de douze jours.



La Providence l’assiste sous une forme de colombe, d’anges et de vierges.



Elle est resplendissante .



Maxence renouvelle sa demande en mariage.

Il la prie de sacrifier aux idoles plutôt que de périr dans les supplices.



Je dois offrir ma chair et mon sang au Christ mon amant, mon pasteur et mon unique époux.



Maxence est furieux

La broyer par morceaux.



Maxence apprend la subite conversion de son épouse, Faustina ou Augusta.



L’impératrice eut les seins arrachés et fut décapitée.



Une épée lui rompit le cou.

Il coula de son corps du lait au lieu de sang.



Fille d’Alexandrie.

Retour à la page d'accueil : ici