O14728
Esprit : "Le temps des catastrophes"



O14728 Esprit : "Le temps des catastrophes"

"Le temps des catastrophes"

Esprit

Mars-avril 2008



Daniel Lindenberg

L’idée de catastrophe est profondément liée à l’idéologie révolutionnaire.

Aussi bien chez les révolutionnaires que chez les contre-révolutionnaires.



Saint-Just

La révolution ou la mort.



Carl Schmitt

Toutes les visions de l’avenir produites dans la modernité ne sont que de l’eschatologie recyclée.



STEPHANE MOSES

JUDAISME, MODERNITE NORMATIVE ET MODERNITE CRITIQUE



Interviewé par Victor Malka



Mon parcours

Crise de la modernité, qui n’a épargné aucune pensée au cours du siècle précédent.

Réflexion sur la spécificité de la modernité juive.



J’oppose la modernité normative et la modernité critique.

La première : Emmanuel Levinas et Franz Rosenzweig.

Mes premiers guides vers les sources.



Levinas a particulièrement conceptualisé sa méthode de lecture des sources

Découvrir le sens du signifiant.

Ne pas se laisser accabler sous le poids parfois sacralisé de l’énoncer.

Sur-interpréter le texte.

Le surcharger de sens.



Epigones de Mendelssohn

Qui a conduit à l’effacement du judaïsme.



Des présupposés apparemment contradictoires

D’une part, le texte biblique est susceptible d’un grand nombre d’interprétations différentes.

D’autre part,

Le nombre de ces interprétations n’est pas illimité.



Jacob Gordin et son enseignement clandestin au sein de la résistance juive.

Renouveau de la pensée juive en France dans les années cinquante.



Paul Celan

Poème

Psaume

Il reprend successivement un verset de la Genèse

Et sa lecture traditionnelle

Une formule liturgique juive

Et l’un des 13 articles de foi de Maïmonide

Pour en inverser le sens théologique originel



Psaume

Personne ne nous pétrira plus de terre et de glaise
Personne n’insufflera plus sa parole à notre poussière
Personne.
Béni sois-tu Personne.

Pour l’amour de toi
Nous fleurirons
Contre toi

Un nant nous étions, nous sommes nous resterons

Fleurissant
La rose du néant
La rose de personne...



La modernité critique s’affirme contre la modernité normative.

Et sa prétention herméneutique de donation d’un sens.

Elle y voit une sorte de pathos, qu’elle critique ;

En revanche, elle intègre les formes que la modernité normative considère comme surannées et dépassées.

Elle pratique une sorte de "recyclage" subversif des formes anciennes.


La tradition se présente comme un ensemble de textes, qui consistent à leur tour en un nombre presque illimité de signes.

Alors que la modernité normative recherche la cohérence de cet ensemble, et l’horizon qui les unifie.

En quête d’un canon valable de tout temps et en tout lieu.

La modernité critique n’y voit qu’un paysage de ruines.

Pour les interprètes normatifs, les citations sont des illustrations ayant valeur d’autorité, alors que pour les auteurs critiques, qui estiment que le situation de la modernité est radicalement moderne, la citation doit être utilisée comme une force destructive, permettant de déchirer le contexte.

Retour à la page d'accueil : ici