O14705
Sébastien Castellion : "De l’art de douter et de croire, d’ignorer et de savoir"



O14705 Sebastien Castellion : "De l’art de douter et de croire, d’ignorer et de savoir"

Sébastien Castellion : "De l’art de douter et de croire, d’ignorer et de savoir".

Editions La Cause

1996



Né en 1515.



Michel Servet

Hérésie considérée comme plus grave que le crime de sang.



En mourant dans les flammes, il crie :

Jésus, fils du Dieu éternel, aie pitié de moi.



Il n’a pas consenti à dire

Jésus fils éternel de Dieu.

Ce qui lui aurait sauvé la vie.



On lui reproche un livre :Des erreurs de la Trinité.

Et aussi :

La restitution chrétienne.



Servet a découvert la petite circulation du sang.



Servet accuse les réformateurs d’avoir falsifié la doctrine chrétienne primitive.

Il s’oppose au dogme du péché originel.

Réhabilite les bonnes œuvres.

Justifie le baptême des adultes.

Déclare que personne ne peut pécher avant l’âge de 20 ans.



Il commet l’erreur d’envoyer à Calvin des extraits de son manuscrit où il qualifie la Trinité de "Cerbère" à trois têtes.


Calvin

S’il vient à Genève je ne souffrirai pas, pour peu que j’aie du crédit dans cette ville, qu’il en sorte vivant.

Retour à la page d'accueil : ici