O14668
Jorge Luis Borges : "Thomas Carlyle"



O14668 Jorge Luis Borges : "Thomas Carlyle"

"Thomas Carlyle"

Jorge Luis Borges

Gallimard La Pléiade

1999



THOMAS CARLYLE

SARTOR RESARTUS



Autorité d’un professeur imaginaire

Diogène Teufelsdroeckh

Fils de Dieu-Crotte-de-Diable



Idéalisme

L’univers est un ensemble chaotique d’apparences.

Parménide d’Elée.



Richter

Rêveur de rêves inoffensifs et bien souvent ennuyeux

Pour Carlyle, des cauchemars.



Carlyle influencé par Richter.



Reste, tout athée qu’il fut, un rigoureux calviniste.



La démocratie est un chaos doté d’urnes électorales.



Sartor Resartus

Livre hardi

Volcanique

Pétri de désespoir



La démocratie est le désespoir de ne pas trouver des héros qui nous puissent diriger.


Caton

L’homme peut avoir raison contre l’univers.



Toute œuvre humaine est transitoire, chétive, fragile en soi.



Abolir les Parlements

Abandon inconditionnel du pouvoir à des hommes forts et silencieux.



Les héros sont des demi-dieux.

Ils régissent une humanité subalterne.



Dans toute œuvre géniale, nous trouvons des pensées qui furent les nôtres.

Un seul auteur, une seule œuvre.



Notre destin est tragique, parc que nous sommes irréparablement des esclaves du temps et de l’espace.


Swinburne écrit à Emerson :

Vous êtes, Monsieur, un babouin édenté et ramolli qui s’est juché sur les épaules de Carlyle pour prétendre à la gloire.

Retour à la page d'accueil : ici