O14666
Victor Basch : "Carlyle, l’homme et l’œuvre"



O14666 Victor Basch : "Carlyle, l’homme et l’œuvre"

"Carlyle, l’homme et l’œuvre"

Victor Basch

Gallimard

1938



Ses œuvres ont eu un prodigieux retentissement en Angleterre.

Elles suscitèrent de vives controverses.



Oublié.

Mais des propos d'une actualité criante.



Langue véhémente.

Embrasée d'images.

De la Bible.



Mill

Je savais que je ne pouvais pas faire le tour de Carlyle.



Fondement religieux.



Aspiration ardente vers le divin.



Nous descendons tous des gorilles.



Son nom est god-good.



Tout ce qui est bon, généreux, sage, juste, que j'aime chez les autres et en moi-même, c'est lui qui l'a dispensé.



Comment atteindre l'illimité, l'infini, l'incommensurable ?



Cette foi, aucun Evangile, aucun culte, aucun rite, ne peut la capter.



Les croyances naïves des peuples sauvages ne sont que des allégories, des personnifications des connaissances.



Toutes les religions ont droit à la même tolérance.



Il professe un égal respect pour toute foi sincère.



Chrétien, calviniste.



Froude

Un calviniste sans théologie.



Il ne croit pas à la Révélation.

Ni aux miracles.



Tout le christianisme officiel lui apparaissait comme un tissu de légendes.



Sa conception des Héros lui fait respecter les faits.



Eaux de la fontaine sacrée : SARTOR.



Pureté dans les rapports entre l'homme et la femme.



Mépris des biens temporels

Sacrifice de soi.

Renoncement.



Foi des meilleurs.

Foi de l'humanité.

Carlyle Teufelsdroeckh.



Eternelle négation de ce qui n'est pas la foi, et ne pourra imposer son joug.



Contre cette foi s'est brisé son noir pessimisme.

Il éprouve une joie satanique à humilier l'homme et surtout ses contemporains.

A révéler, sans nul respect humain, les tares de son temps et de son peuple.

A montrer jusqu'où sont descendus ces Anglais, si contents d'eux-mêmes et si fiers de leur Empire.



Toute son œuvre s'oppose au creux athéisme du 19 ème siècle à la pieuse ferveur des siècles de foi.



CANT des hauts dignitaires de l'Eglise, dont les TABLIERS constituent les seuls titres à la prêtrise.



Angleterre torpide, gloutonne, pourrie, enfoncée dans sa sordide graisse et ses reliefs.



Mais des paroles d'espérance…



Haut idéalisme.



Influence de l'Allemagne.

Kant, Schiller, Fichte.



Mythe de Rousseau.

Retour à la page d'accueil : ici