O14665
Jacques Cabau : "Thomas Carlyle, ou le Prométhée enchaîné"



O14665 Jacques Cabau : "Thomas Carlyle, ou le Promethee enchaine"

"Thomas Carlyle, ou le Prométhée enchaîné"

Jacques Cabau

Puf

1968



Why cannot I be a kind of artist ?



Il pratique spontanément, en poète romantique, les correspondances.



Dialectique de la métaphore

Ambiguïté de la métaphore, qui est ambition de l'analogie de constituer une ontologie.

Elle fait du problème esthétique un drame moral et spirituel.



Une constipation chronique.



Il renonce à la poésie pour la critique littéraire et le journalisme qu'il déteste.



En marge de sa profession de critique, il tente d'écrire un grand roman romantique.



Sartor, dernière tentative

Roman du critique, où le livre dévore le réel, et la morale la poésie.

Esthétique du refoulement.



Renoncement à la création littéraire.



Fausses confidences, ou l'illusion réaliste.



Impossibilité d'écrire des Confessions.

Critique de l'illusion lyrique.



Les faux-semblants, ou l'illusion imaginaire

Critique de la fiction romanesque.



Carlyle surréaliste

Refusant la réalité de la confession et la fiction du roman, Carlyle s'installe dans la dimension de la métaphore, par une théorie, métaphysique, poétique et morale, du SURNATURALISME NATUREL.



Carlyle, poète et thaumaturge.



Carlyle sort de son impuissance littéraire par une triple théorie de la transposition

Théorie de la Biographie

Théorie de l'Histoire

Théorie de la métaphore à la POETHIQUE du PONTIFEX



La morale carlylienne apparaît comme une POETHIQUE, qui aspire à refaire l'unité ontologique de la Création, en soumettant les hommes à la loi du Seigneur.



Son intégrisme élabore le passé en un paradis perdu

Le sein maternel.

La mère-paysage.

Le clan, l'Ecosse.

Ce sein horrible et merveilleux, équivoque de l'étreinte maternelle.



Le paradis céleste, paradis terrestre, paradis forcé.



LE JUIF ERRANT



Péripatétisme : chassé du paradis, il devient errant

Sartor, effort moral et littéraire pour arracher le thème du Juif errant au roman gothique et à la poésie romantique.


Solitude

L'orphelin.

Le précipice, le chaos.

Autophagie.

Domaine des dieux et des bêtes féroces.

Le volcan, tour et abîme.



L'homme souterrain

Satanisme de Teufelsdröckh.

Tradition millénaire du héros rebelle.

Descente dans la mine et les égouts.

Rédemption de la crotte du diable par le cheminement souterrain.

Descente au centre de la terre, à la recherche de la Fleur Bleue capable de métamorphoser le caillou. C'est Blumine.

Appel des ténèbres.

Résurrection, et ascension par Repentance Tower.

Baptême de feu.

Autodafé baphométique.

Il rejette Prométhée et Empédocle, et choisit la glorieuse révolution du feu.

Phoenix et la palingésie.



L'imposture déculottée

Obscénité du radicalisme : le monde mis à nu.

Philosophie du vêtement.

Le fripier et le Juif errant.

Le papier.

Evolution de la métaphore.

Critique de l'homme de lettres.

Le dandy.

Les tourbillons : de la machine à vapeur à la machine à sous.

L'automate humain.

Mécanisme diabolique et dynamisme divin.

Corruption de la machine à vapeur par l'argent.



Les paradis forcés

Totalitarisme et intégrisme de Carlyle.

Comment la puissance fonde le droit.

Carlyle révolutionnaire et légitimiste.

Déchirement entre le désir du mouvement et la nostalgie des structures.

Le légitimisme comme quête du père par l'orphelin.

Le besoin d'autorité.

Féalité et féodalité : la révérence du supérieur assure l'abondance. Le contrat constitutionnel condamne à la disette.

La hiérarchie comme fondement de l'ontologie.

La révérence comme retour au paradis.



L'école de révérence : le fouet

Les trois révérences.

L'école de Fouette-Fesse.

Sado-masochisme et autodafé mystique.

Par la révérence, le fils devient le père.



Sécession ou soumission



L'Evangile du travail.



Le self-help ou l'esprit victorien.



Le travail comme participation à la Création divine et à la reconstitution du paradis.

Le héros passif.

Influence de la philosophie allemande et du calvinisme natal.

Carlyle et la théocratie poétique.

Retour à la page d'accueil : ici