O14636
Elias Canetti : "Ecrits autobiographiques"



O14636 Elias Canetti : "Ecrits autobiographiques"

"Ecrits autobiographiques"

Elias Canetti

Albin Michel

1989



Lâche, vraiment lâche celui qui a peur de ses souvenirs.



Né en Bulgarie, en 1905.

Parents très fortunés.

Amour très dévorant de sa mère.

Ne se remarie pas à cause de lui ; chantage.

Elle se… sacrifie.

Il a une… dette.

Jalouse de sa femme, il s'invente des maîtresses.

Il a peur qu'elle tue sa femme.



Hostile à Freud et à toute son école.



Il répugne au concept de loi.



Penthésilée dévore son amant.



Seule une image peut nous enchanter sans réserve.
Un homme ne le pourra jamais.
C'est là l'origine des anges.



Voir un chat dévoré par une souris.



Il a les yeux sans cœur de celui qui est trop aimé.



La guerre se déroule exactement comme si l'humanité n'avait jamais conçu l'idée de justice.



C'est Dieu qui a envoyé le serpent à Adam et Eve.



Détecter les généraux dans le ventre de leur mère !



Les vivants se nourrissent d'amour.


La statistique ? Compter toutes les FEUILLES de l'univers.


Rien ne me ferait autant rougir que d'inspirer la peur à quelqu'un.



Agis comme plus jamais tu ne pourras agir.



Jamais je n'ai eu vent d'un seul homme attaquant le pouvoir qui n'ait pas eu le désir de s'en emparer.



Il y a des phrases qui ne lancent leur poison que des années après.


On ne peut rien faire.
On peut pleurer.
On peut devenir meilleur.



L'héritage de Dieu est empoisonné.



L'avenir, qui se transforme à chaque instant.



Les grands auteurs d'aphorismes, lus comme s'ils s'étaient bien connus les uns les autres.



La Bible est appropriée au malheur des hommes.



Les noms des villes empestent la chair brûlée.



La distance, vertu nationale des anglais.



Hitler devrait vivre maintenant en tant que juif.



Un Dieu qui dissimule sa création.

<>



Chaque année vous rend plus insolent.



Rien n'est plus ennuyeux que d'être adoré.
Comment Dieu le supporte-t-il ?



Seul le mécréant a droit à des miracles.



Un Dieu polyglotte, qui répondrait courtoisement en sa propre langue à chacun de ceux qui le prient.



La magie, odieuse.

On ne supporte plus de la rencontrer dans la Kabbale.

Tout le reste est plus important et intéressant qu'elle.



Il se saoule des défauts des autres : un poivrot de la morale !



Le ton de Nietzsche rappelle un peu celui du Coran.



Parler comme si c'était notre dernière phrase.



Les hommes les plus redoutables : ceux qui savent tout et le croient.



La responsabilité : n'avoir réponse à rien.



On se sert contre l'être aimé comme s'il était le cristal du monde.



La bêtise est la même chez tout le monde.



--- De quoi as-tu tellement honte en lisant Kafka ?

--- Tu as honte de ta force.



Un Bouddha comme un Christ ne seraient pas concevables aujourd'hui.
Seul un Mahomet est possible.



La dialectique est une sorte de dentier.



Pas une seule des créatures ne doit être retirée du monde.



Si l'on se sent humilier, il ne nous reste qu'une chose à faire :
Consoler et réconforter un autre humilié.



Tchouang Tseu :

Il n'adhère à aucune école, et pourtant il ne rejette pas une pensée parce qu'elle provient d'un autre.


La preuve est destructrice. Elle détruit même la chose la plus vraie.



Adam remit la côte dans la poitrine d'Adam, lui reprit le souffle et le restitua à la poussière.



L'ennemi de mon ennemi n'est pas mon ami.



Il serra la main à tous les morts et se mit à la queue derrière eux.


Sauver l'outrance.
Ne pas mourir raisonnablement.



Il est embarrassant d'expliquer ses réflexions.
C'est comme si on se rétractait.



Qui a trop de paroles ne peut que rester seul.



Solon pleurait son fils.

On lui dit :
--- Tes larmes n'y changeront rien.

Il réplique :
--- C'est justement parce que je ne peux rien y changer que je pleure.



Il se considérait comme intelligent parce qu'il était chaque jour d'un autre avis.



Personne n'a d'ami pour TOUT ce qu'il est : ce serait de la corruption.



L'ambition est la mort de la pensée.



Celui qui se tue pour échapper à sa gloire.



Rahab séduisait tout homme qui prononçait seulement son nom.



Comme il est INTACT, l'homme dont le nom n'est connu de personne.



Comment rendre à la nudité sa grandeur ?



Les plaies publicitaires se sont cicatrisées.



L'enfant cherche l'Olympe et tombe sur le Koweit.



Es-tu capable de trouver des mots suffisamment simples, sans rien promettre ?


Qui n'a rien à penser recourt au dictionnaire.



Les éloges qui souillent ce qu'on a de plus pur.



Pour combien de temps Dieu s'est-il caché ?



Il a glissé par erreur dans la littérature universelle, il n'y a plus moyen de l'en sortir.



Cette culpabilité de survivre que tu as toujours ressentie.



Qui a osé arracher du visage des dieux égyptiens leurs masquent d'animaux ?



Sans la lire, tu ES dans la Bible.



Poème orphique

Je meurs de soif, fais couler en moi les eaux de la mémoire.



Il puisait Dieu dans toutes les cruches.



Il ne croit que ceux dont il ne comprend pas la langue.



Il choisit de préférence pour amis des êtres bornés : ils sont insondables.


Celui qui s'observe continuellement, sous tous les angles, de quoi pourrait-il rire encore ?



Il a l'impression de créer quand il dit DIEU.



Arrien

Une femme qui reçoit en cadeau un éléphant s'offre au donateur.

Rien d'infamant :
Pour l'amour d'un éléphant.

Il semble même sublime aux yeux des femmes que leur beauté soit appréciée à l'égal d'un éléphant.



Tes éloges perturbent tout le monde.

Tu n'as pas appris à louer sans nuire.



Depuis qu'il se cache, il a une meilleure opinion de lui-même.



S'il avait su qu'il atteindrait l'âge de 80 ans, il se serait donné encore plus de temps dans tous les domaines.



Pourquoi supportes-tu chacun ?
Parce qu'il dure si peu.



Le mendiant lui fit l'aumône et il l'accepta.

Retour à la page d'accueil : ici