O14630
Dictionnaire des auteurs : "Thommaso Campanella"



O14630 Dictionnaire des auteurs : "Thommaso Campanella"

"Thommaso Campanella"

Dictionnaire des auteurs

1568-1639.



Philosophe italien.



D’une étonnante précocité.



Il fut attiré très tôt par l’éloquence et la culture des dominicains.



A 13 ans, il réussit à se faire admettre dans un couvent de cet ordre, où il put satisfaire son immense soif de lecture.



Il lit pêle-mêle

Philosophes

Médecins

Mathématiciens

Juristes

Politiciens

Humanistes

Poètes

Rhéteurs anciens et modernes

Théologiens de tous pays

Occultisme

Astrologie

Magie



Il assimile tout grâce à sa prodigieuse mémoire et une capacité de réflexion exceptionnelle.



Il s’enthousiasme pour les théories de Bernardino Telesio

Il fait sa connaissance.

Les reprend à son comte.

Cela ne plaît pas aux pères.



Telesio fut persécuté par le clergé pour son enseignement jugé peu orthodoxe.



Campanelle s’enfuit à Naples pour rejoindre son maître.



Il est arrêté.

Inculpé de commerce avec le démon, et de rationalisme télésien.



Condamné à une peine légère, il ne se soumet pas.



Il fait la connaissance de Galilée à Padoue.


Sur dénonciation, il est arrêté à nouveau.

Envoyé à Rome au Château Saint-Ange.

Se retrouve avec Francesco Pucci et Giordano Bruno.



Accusé d’hérésie, il parvient à se disculper, en écrivant des ouvrages théologiques très orthodoxes, dédiés à de grands personnages.

En révisant sa position à l’égard du clergé.

En rédigeant aussi le DIALOGUE POLITIQUE CONTRE LES LUTHERIENS, CALVINISTES ET AUTRES HERETIQUES.



Il est libéré en 1596.



On le prie de résister en Calabre.



Celle-ci est en pleine effervescence.



Il soutient la révolte contre l’Espagne.

S’attaque de nouveau à la hiérarchie ecclésiastique corrompue.



Germe alors en lui l’idée de la CITE DU SOLEIL

Une anticipation curieuse, l’idée d’une cité philosophique.



Deux fois trahi, il est arrêté.

Il simule la folie.

Il sauve sa tête au prix d’effroyables tortures.

Condamné à la réclusion perpétuelle au château de l’œuf à Naples.



Il se remet à écrire des traités politiques, pour rester en contact avec le monde extérieur.



Il remanie ses théories anciennes.


Il asseoit sur de nouvelles bases la réforme de la catholicité.



Malgré le danger, il écrit L’APOLOGIE DE GALILEE.



Il publie une nouvelle somme catholique de ses ouvrages



THEOLOGIE

PHILOSOPHIE EPILOGIQUE



Sous l’influence probable de Scioppo, il devient contre-réformiste

Il attaque l’hérésie dans son ATHEISME VAINCU.

Il émet l’idée de la conversion des sauvages récemment découverts.



Il consacre ses efforts à faire triompher sa doctrine politique et religieuse

Prédominance absolue de l’Eglise

Le pape, régulateur suprême

La forme monarchique est souhaitable dans les pays dépendant de son autorité



Il s’adresse à l’Espagne, traditionnellement docile à la papauté.



Il sort de prison

Mais devant l’inertie qu’on lui opposait, il se tourne vers la France, dont l’influence en Europe était prépondérante.

Il écrit une longue épître à Louis XIII.

Il meurt à Paris.



Il écrivit aussi une tragédie, Marie Stuart, aujourd’hui perdue.

Retour à la page d'accueil : ici