O14628
Bernard Michel : "Nation et nationalisme en Europe centrale, aux 19 ème et 20 ème siècles"



O14628 Bernard Michel : "Nation et nationalisme en Europe centrale, aux 19 eme et 20 eme siecles"

"Nation et nationalisme en Europe centrale, aux 19 ème et 20 ème siècles"

Bernard Michel

Aubier

1995



Introduction

L’Occident semblait convaincu de la disparition des nationalismes en Europe.



L’imaginaire du sang et de l’ethnie

Plutôt que le terme race, le terme identité ethnique.

Mythes ?

Images scientifiques de la réalité.



L’imaginaire de la langue



Vladimir Minac

Au commencement était le mot…

Les grands mouvements historiques découlent de l’histoire du mot écrit.



Le passé réinventé



19 ème siècle : le triomphe de l’histoire.

Il n’est pas possible d’attribuer à une nation un "sens" unique et précis de son histoire.



Elle a autant de "sens" qu’il existe de changements spirituels qu’elle traverse au long des siècles.



Nations catholiques, polonaises, hongroise

Défense de la chrétienté contre les invasions turques et asiatiques.

1683

Invasion des Turcs.

Défense des troupes de Jan Sobieski.

Elles sauvent l’empire des Habsbourg jusqu’à la fin du 18 ème siècle.



L’imaginaire de la politique



Nationalismes du 19 ème siècle

Deux pôles

Nation culturelle, Kulturnation, sur le modèle allemand.

Nation politique, sur le modèle polonais.



L’imaginaire du sol



La patrie, pour désigner la nation



Nationalisme et société



Les réalités ; les réseaux de sociabilité


Les communautés religieuses



Evangélisation chrétienne, à partir de Byzance

Frères de Thessalonique, Cyrille et Méthode.



Masaryk et Benes

Partisans d’un Etat laïque.


Le nationalisme et le refus de l’autre



Un homme commande un soda dans un café, avec un whisky.

Le lendemain, un soda avec du gin.

Le lendemain, un soda avec un verre de vodka.

Il est ivre…

Il désigne le responsable :

C’est le soda, qui est présent dans tous les mélanges…



Effets néfastes des nationalismes

Ils présentent des effets favorables de leur nation.

Opposée à la brutalité.

A l’infériorité culturelle de leurs voisins.

Ils créent une image inexacte de l’histoire nationale.

Avec un pseudo-héroïsme de sacrifice glorieux, qui ne correspond guère à la réalité.



La protection des minorités

Retour à la page d'accueil : ici