O14620
Paul Dreyfus : "Pol Pot, le bourreau du Cambodge"



O14620 Paul Dreyfus : "Pol Pot, le bourreau du Cambodge"

"Pol Pot, le bourreau du Cambodge"

Paul Dreyfus

Stock

2000



Le Cambodge, pays du sourire.

Délicieux sourire khmer.

Un bouddha qui était l'indulgence personnifiée.



C'était l'Eden, vraiment, ce paysage sur lequel brillait le soleil subitement réapparu.



Pol Pot est un pseudonyme.

Son nom de famille est Saloth.

Ses parents le prénomment Sar.



Né en 1925.



Pourquoi ?

Mais enfin, pourquoi ?



Pourquoi Pol Pot a-t-il fait froidement exécuter une partie de son peuple?

Comment a-t-il pu trouver des milliers de bourreaux, pour précéder, pendant quatre ans, à un tel massacre ?



Norodom Sihanouk

Juillet 1985

A ceux qui demandent comment un peuple aussi doux, gentil et inoffensif que le peuple khmer a pu engendrer des Pol Pot, grands et petits, tous cruels et inhumains, je répondrai qu'ils ignorent la vraie nature du Khmer, celle de ma race.

Comme Janus, dieu de la paix et dieu de la guerre, le Khmer a deux faces.

Il est tout à la fois pacifique, aimable, hospitalier, tolérant…

Et guerrier, violent, cruel, capable des actions les plus meurtrières.



Le peuple khmer, avant d'être métissé de chinois, était étroitement apparenté à certaines peuplades de Malaisie.

Il arrivait, là-bas, qu'un homme se déchaînait et, dans une crise de folie, tuait à coups de poignard, de sabre, de hache, père, mère, enfants, voisins.

Cela s'appelait l'AMOK.



Pol Pot

Homme apparemment si paisible, si souriant.

Qui parle d'une voix douce.

Qui affirme sans cesse qu'il ne pense qu'au bonheur et au bien-être de son peuple.

Or voilà que, parvenu au pouvoir, il se révèle soudain un des plus cruels tyrans de tous les temps.

Les conseillers chinois ont prétendu qu'il était devenu fou.

Ou bien, un doctrinaire, totalement dénué de sensibilité.

Appliquant ses idées jusqu'à leurs plus extrêmes conséquences.

Ses idées ?

Revenir au Khmer originel.

Rebâtir ex nihilo une société nouvelle, qui serait nécessairement parfaite.

Sans apport extérieur.

Et il remplit, ainsi, les charniers…



Pol Pot

La plus grande des conquêtes ?

Pour la première fois en 2000 ans d'histoire, des gens de la base ont pris le pouvoir.

Cela ne s'était jamais produit, sauf lors de la Commune, en 1871.

Nos stratégies et nos tactiques se sont avérées adéquates. Nous avions visé juste.



Il n'éprouve aucun regret.



"Dans toute l'histoire du monde, il n'y a jamais eu de pays qui n'ait pas commis d'erreurs."

Il n'a pas de remords.

Ne sait pas ce que c'est.

N'a pas de cœur…



De famille bouddhiste.

N'attache pas d'importance au bouddhisme.



Justice n'est pas faite.

Retour à la page d'accueil : ici