O14618
Télévision Présence protestante : "Dom Helder Camara"



O14618 Television Presence protestante : "Dom Helder Camara"

"Dom Helder Camara"

Télévision Présence protestante

29-08-04



Mort en 1999.



Archevêque des pauvres.

Appelé l'archevêque des favellas.

Il quitte le riche palais épiscopal, vit dans une simple église.



Il prend toujours le parti des pauvres.



"Parler des pauvres, c'est subversif."



Sa seule préoccupation était d'aider.



Recife.


Il prend ses repas dans des restaurants d'ouvriers.



Le prêtre

Serviteur de Dieu et des hommes.



"Pourquoi les cardinaux vivent-ils dans de grands palais ?"



Capacité d'accueil de la différence.



Il a le don de se faire proche de chacun.



"Des conditions humaines pour tous."



Devoir de l'Eglise.



Evangile

Elever les petits.



Inversion sociale.



En 1968, la démocratie est supprimée au Brésil.

Campagnes d'intimidation.

Centre de la subversion ? Les églises.

La décharge publique parmi les pauvres.



Il encourage la promotion humaine.



"Nous avons une grande responsabilité dans le fatalisme du peuple."



"J'espère qu'un jour mon peuple pourra chanter sans cette nuance d'amertume."



Il est désigné comme… communiste.



Communiste ? Quiconque met en cause la société, les pouvoirs.

Toute contestation sociale.



On lui interdit de parler.

Eglise, presse, télévision.

Il lui reste les voyages à l'étranger.

Mais le Vatican lui interdit les discours politiques. Les voyages.



De constantes menaces de mort.



Personne ne pouvait le faire dévier.



"Faire entendre une voix brésilienne."



Accent de conviction.



"Affronter la colère des puissants."



Il est optimiste.



Son espoir : tout va changer.



Ses derniers mots :

Donnez aux pauvres, donnez aux pauvres.



Une simple croix de bois…

Retour à la page d'accueil : ici