O14614
Stéphane Pierre-Caps : "La multination : minorités en Europe centrale et orientale"



O14614 Stéphane Pierre-Caps : "La multination : minorités en Europe centrale et orientale"

"La multination : minorités en Europe centrale et orientale"

Stéphane Pierre-Caps

Odile Jacob

1995



Mitteleuropa

Dietrich Naumann



La Prusse a subverti le corps germanique.



Une sorte de Commonwealth centre-européen.



Autriche

Mitteleuropa : multinationalité



1551

Juifs de Pologne

Stanislas-Auguste, roi, leur concède une véritable charte d’autonomie locale, nationale.

Religieuse

Fiscale



Jusqu’à la première guerre mondiale

Europe centrale

Juifs

Intérêt pour une formule qui permet de concilier l’identité avec l’allégeance étatique.

Hongrie et Pologne.

Peu d’intérêt pour le sionisme.



Domaine local.

Religieux.

Justice.

Enseignement.

Œuvres de bienfaisance.



Islam

Millet

Une religion et une société.

Le droit ne se distingue pas de la religion.

Umma.

Union entre tous les croyants.


Capitulations

Traités internationaux réglant la situation des ressortissants des Etats occidentaux dans l’Empire Ottoman.



KARL RENNER



Né en 1870 en Moravie.

Bibliothécaire de la bibliothèque de Vienne.

Chancelier.



Egalité et liberté politiques. :

Ne peuvent être atteintes que dans le cadre d’une fédération multinationale.



Les nations ont de plus en plus tendance à se mélanger sur le territoire étatique

Exode rural

Immigration

Des associations de personnes ayant volontairement choisi leur appartenance nationale.

Juriste.

Il faut comprendre la nation comme une entité juridique.

A l’Etat national, conçu par la Révolution française,

Qui ne connaît que l’individu atomisé à l’universalité des situations,

S’oppose l’Etat multinational où la nation, juridiquement reconnue par la Constitution, s’insère comme un corps intermédiaire entre l’Etat et l’individu,

Ainsi doté d’une existence nationale.

Cette institution juridique de la nation ne procède pas de l’Etat central, mais du droit à l’autodétermination..

Libre disposition de chacun.

A la base de la nation juridique s’exprime une déclaration individuelle d’appartenance.

C’est une affaire de conscience individuelle.

L’individu doit choisir la langue dans laquelle il entend recevoir son droit de l’Etat.

L’autodétermination ne se confond pas avec le principe des nationalités, dans sa forme radical de principe de constitution des Etats.

Un contrat social nouveau.

Des garanties constitutionnelles dans le cadre de l’Etat multinational.

La constitution de la nation en tant que personne juridique.

Unité corporative de droit public.

C’st le préalable à tout ordonnancement de rapports nationaux.

C’est le postulat de base à toute architecture de la nation.

C’est la meilleure façon de concilier l’intérêt privé et l’intérêt général.

De faire émerger l’être rationnel tant rêvé par la Révolution de 1789.

Les nations constituent la base de l’autonomie personnelle.

Elles deviennent des associations d’individus.

Séparation de l’Etat et de la nation.

Née de la formation de corporations nationales de droit public.



Le contraire de Hegel, pour lequel il y a identité entre la nation et l’Etat.

Celui-ci ne pouvant être que la personnification de celle-là.



Le but ?

Maintenir son identité, la conscience de soi.



Logique fédérale.


Les affaires nationales son synonymes d’affaires culturelles.

Langue

Religion

Préservation des traditions historiques



Renner

Morave

Pour lui, la nation, c’est la langue.



Il dépolitise la question nationale.

La réduit à sa dimension culturelle.



Arthur Schlesinger

Faire vivre ensemble des sociétés multiethniques composées de gens de différentes races, cultures, religions.



Nazisme

L’intégrisme ne peut se masquer durablement derrière le seul fanatisme religieux.

Il rêve d’abord de pureté raciale.

Retour à la page d'accueil : ici