O14593
Pensées : "Marc-Aurèle"



O14593 Pensees : "Marc-Aurele"

"Marc-Aurèle"

Pensées

Hatier



Dans sa chambre, la statue d’or de la Fortune.



Stoïcisme mitigé.



La raison.



Fraternité universelle.



Il écrit en grec.



Ne reproche ni un barbarisme, ni un solécisme.



N’écris pas :

"Je n’ai pas le temps."



Toujours dire du bien de ses maîtres.



Vrais biens

L’honnête.



Mets toujours ton bonheur dans les caprices d’autrui.



Tes actions ?

Comme si tu étais sur le point de quitter la vie.



Ne dis jamais un mot qui ne soit vrai.



Aime et agrée tout ce qui t’arrive.



Nulle part l’homme ne peut trouver de retraite plus tranquille et plus douce que dans son âme.



Devenir un homme nouveau.



Supprime l’opinion que tu te fais.

Et du même coup ta plainte.


N’aie jamais des choses l’opinion qu’en a celui qui t’offense.



Il a commis une faute ?

C’est son affaire.



Cela ne t’est pas nécessaire.



Le véritable bienfaiteur ne demande rien.



Il n’arrive jamais rien à personne qu’il ne soit capable de supporter.



Tout homme nous touche de très près.



Ne te laisse pas tromper sur la vraie valeur.



Le meilleur moyen de se venger des mauvais sujets, est de ne pas leur ressembler.



L’ignoble vulgaire prodigue son admiration aux choses du monde les plus viles.



Songe à corriger tes vices.

Non ceux des autres, entreprise impossible.



Les hommes ne feront jamais que ce qu’ils ont coutume de faire.



Ne te plains pas de la vie qu’on mène à la cour, ni de la tienne.



Il ne s’agit pas de discuter de ce qu’est l’homme de bien,

Mais d’être un homme de bien.



Socrate appelait les vaines croyances des épouvantails pour les enfants.


Etant esclave, tu n’as pas le droit de parler.



Epictète

Il n’est point de voleur pour le libre arbitre.



Ecarte l’idée que tu te fais des choses.

Retour à la page d'accueil : ici