O14592
Mahnaz Shirali : "La malédiction du religieux en Iran"



O14592 Mahnaz Shirali : "La malediction du religieux en Iran"

"La malédiction du religieux en Iran"

Mahnaz Shirali

François Bourin

2012



L’auteur, une femme.



Khomeini

"L’islam est en danger."



Khomeini

L’interdiction du tchador oblige les femmes à aller nues dans la rue.



Khomeini

Ne cite jamais ses sources.

Supériorité de la théorie économique radicale de l’islam sur tous les autres systèmes.

Incompatibilité de l’islam avec toute forme de monarchie.

Devoir sacré de se révolter contre les politiques.



Islam

Obéissez à ceux d’entre vous qui détiennent l’autorité.



Prééminence des clercs sur les croyants.



Désobéir aux religieux, c’est désobéir à Dieu.



Absence, chez Khomeini, de toute autorité religieuse.



La loi sacrée protège la richesse comme un don divin.



Nation opprimée.



Gouvernement de Satan.



Il EST l’islam.



Mahdi ?

Sauveur zoroastrien.

Douzième imam.



Chaque lieu doit être transformé en Kerbala et chaque jour en Achoura.



L’islam appartient aux opprimés et pas aux oppresseurs.



Mohamad était un ouvrier.

Non un marchand prospère.



Islam révolutionnaire.

Une mutation, par rapport aux chiites, qui cherchaient à reconstituer le passé.



Et pourtant, pas de clergé…



Charia

Organisation de la vie.

Haqiqa

Sens caché.



Khomeini

Le chiisme est une doctrine révolutionnaire.

C’est le mouvement du peuple contre l’injustice, la colonisation et la dictature.



Tous les dignitaires iraniens ?

En communication avec Dieu, entendant sa voix.



Les religieux se sont toujours opposés à la société de l’histoire.

Au nom de l’héritage, du passé.

Ils sont devenus les acteurs de l’histoire.

Retour à la page d'accueil : ici