O14574
Louis Calaferte : "Septentrion"



O14574 Louis Calaferte : "Septentrion"

"Septentrion"

Louis Calaferte

Denoël

1984



Leur connerie de radio qui piaille de tous les côtés à la fois.

Ils n’ont pas le plus infime soupçon de ce qui se passe en eux, mais ils veulent savoir ce qui se passe dans les cinq continents.



Je noterai ce qu’elle me racontera de son enfance, de son passé, ce qu’elle dira de moi, afin d’écrire sur elle, plus tard, de la faire revivre, telle qu’elle est aujourd’hui, un dimanche entre les autres, nues contre moi.



Ce que je n’ai dit à personne pendant un nombre incalculable d’années…

Elle m’écoute sans bouger, sans m’interrompre.



Maintenant, je pourrais me lever, dire au revoir à cette femme, et aller me balancer par la fenêtre du haut des six étages.



Elle est la forme ovulaire de la vie.



Nous nous regardons de l’intérieur de nous-mêmes.



Reste. Je ne sais pas ce qu’il adviendra de nous, mais reste.



Elle comprend maintenant que c’est maintenant qu’a lieu notre séparation et non pas dans une gare quelconque si je l’accompagne demain quand elle partira.

Retour à la page d'accueil : ici