O14543
George Steiner : "Sophocle"



O14543 George Steiner : "Sophocle"

"Sophocle"

Entretiens sur l’antiquité classique

George Steiner

Vandoeuvres Genève

1982



ENTRETIENS SUR L’ANTIQUITE CLASSIQUE



GEORGE STEINER



VARIATIONS SUR CREON



Mythe d’Antigone

Inséparable de la présence de Créon.



Absente d’une majeure partie de la pièce.



Après sa sortie vers la nuit, le drame appartient à Créon.



Créon serait un condottiere lacédémonien victorieux.

Outsider en quête de légitimité.



Euripide

Les Phéniciennes

Obscur prédécesseur du lumineux Œdipe.

Il aurait sacrifié son propre fils à la Sphinx dévorante.

Mais sans pouvoir débarrasser ses sujets des exigences meurtrières du monstre.



Rixes entre Œdipe et Créon.

Entre Créon et Tirésias.



Les deux rois se retournent rageusement contre leurs fils.

Tous deux sombrent dans la ruine.



Plusieurs Créon dans le théâtre grec.



Créon

Oncle paternel d’Etéocle.

Stratège et conseiller.

C’est lui qui propose la défense des sept portes par sept preux.

Si Etéocle disparaît, la couronne reviendra à Créon.

C’est à Créon de protéger sa sœur Jocaste, et d’assurer l’union d’Hémon et d’Antigone.



Œdipe ?

Il se pourrait que ses malédictions nous détruisent tous.



Etéocle interdit à Créon l’inhumation de Polynice.

Que souffre la mort quiconque voudrait l’enterrer.



Euripide

Créon fait appel à Tirésias, pour savoir comment sauver la cité en péril.



Fils de Créon

Ménécée.

Jeune étalon.

Il doit être sacrifié pour rendre Arès propice.

Pour compenser le massacre des guerrier surgis des dents du Dragon lors de la fondation de Thèbes par Cadmos.



Riposte de Créon

Humaine et paternelle.

Que nul homme ne me rende glorieux en tuant mes enfants.

Répudiation du Créon de Sophocle.



Euripide

Créon est prêt à mourir pour son fils.

Il est en premier lieu père.

En second lieu homme d’Etat héroïque.



C’est pour devancer le sacrifice de son père que Ménécée se jette du haut des murailles.



Etéocle et Polynice s’entretuent dans leur folie homicide.



Oedipe

Lamentation sur l’exécution de la maison de Laïos.



Créon

Je ne parle ni par insolence, ni par hostilité.



Tirésias

La ville malheureuse ne saurait retournait au salut tant que demeure dans son enceinte le vieillard souillé par le destin.



Euripide

Les Phéniciennes

Créon se plie à la demande humble et désespérée d’Antigone.

Elle menace de tuer Hémon si le mariage lui est imposé.



Créon

Les impulsions altières d’Antigone ne sont pas exemples de folie, d’obsession autodestructrice.

Il lui ordonne calmement de quitter Thèbes.



Sophocle

Créon est condamné à une hideuse solitude.

Isolé des vivants et des morts.



Anouilh

Pendant l’occupation

Le jeune page.

Créon le taquine doucement.

C’est folie, lui dit-il, de vouloir grandir.

Il vient de proclamer l’exclusion de l’humanité.

Mais il quitte la scène son bras appuyé sur l’épaule d’un jeune et loyal enfant.

Un retour à la vie.



Nous échouons dans une Thèbes de Kafka.

Retour à la page d'accueil : ici