O14495
Jean Marlye : "La véritable histoire des héros spartiates"



O14495 Jean Marlye : "La veritable histoire des heros spartiates"

"La véritable histoire des héros spartiates"

Jean Marlye

Les Belles Lettres

2010



S’abandonner voluptueusement dans les bras de Thanatos.



Lycurgue

Fondateur.

Cité sanguinaire, violente.



Rivalité avec Athènes, la démocratie.



Lycurgue

Il épouse sa belle-sœur.

Proposition de crime, dont il a horreur.



Homère

Jouissance.



Ne pas avoir de lois écrites.



Sparte écarte la mollesse d’une éducation casanière.



A une femme

Vous êtes les seules qui commandiez aux hommes.

Elle répond :

--- C’est que nous sommes les seules qui mettons au monde des hommes.



On se marie en enlevant sa femme.



Lycurgue

Les enfants n’appartiennent pas en propre à leurs pères, mais à la cité.



Régicide



Agis marche au supplice

Ne pleure pas, je vaux mieux que mes meurtriers.



Tu partages les idées de ton fils ? Tu subiras le même traitement.



Agis fait confiance à Léonidas.

On le lui reproche.



Tyrannique


Cléomène

Mariage forcé.



Les citoyens se laissent séduire par l’oisiveté et les plaisirs.

Pourvu qu’ils jouissent à loisir.



Cléomène, pouvoir démesuré.

Echec.

Les Spartiates ne s’inquiètent pas de savoir combien sont les ennemis, mais seulement où ils sont.

Retour à la page d'accueil : ici