O14466
Homère : "L’Odyssée"



O14466 Homere : "L’Odyssee"

"L’Odyssée"

Homère

Flammarion

2009



Pierre Bergounioux

Goût unique du texte.

Nous sommes les enfants d’Homère.



Calypso

Dieux, vous êtes cruels, et plus enclins que d’autres à la jalousie.

Vous n’acceptez pas de voir des déesses s’unir à des hommes, sans se cacher.



Je ne suis pas moins bien faite.



Dans la grotte, goûter l’amour.


Eole et ses douze enfants, six garçons, six filles.

Il les marie ensemble.



Tu es Ulysse aux mille expédients.



Circé

Allons dans mon lit, afin de nous unir d’amour, et d’avoir désormais une mutuelle confiance.



Votre cœur n’est pas en joie

Vous avez tant souffert.



Interroger l’âme de Tirésias, aux Enfers.



Boire du sang.



Salmonée.



Jamais la couche des immortels n’est inféconde.



Héraclès

Asservi à un homme qui était loin de me valoir.



Prétendants pleins d’arrogance.

Ils dévorent ta subsistance.



Haillons, non reconnaissable.



Athéné le toucha de sa baguette d’or

Il fut plus jeune.



Un canaille guide une canaille

Toujours le dieu unit le semblable au semblable.



T’arracher les parties viriles

Les donner toutes crues à des chiens voraces.



Pénélope

Un époux chéri.

Des qualités de tout genre.



Cacher les armes des prétendants.



Emportez les cadavres des prétendants

Que les femmes qui ont couché avec eux enlèvent le sang.

Retour à la page d'accueil : ici