O14454
Jean-Jacques Marie : "Trotski, naissance d’un destin"



O14454 Jean-Jacques Marie : "Trotski, naissance d’un destin"

"Trotski, naissance d’un destin"

Jean-Jacques Marie

Autrement

1998



Exclu de toutes les instances du parti bolchevik et de l'Internationale communiste.



La psychanalyse a soulevé le couvercle du puits poétiquement appelé l'<<âme>> de l'homme.
Et qu'est-il apparu ?
Notre pensée consciente ne représente qu'une petite partie dans le travail des obscures forces psychiques.



Jamais la Russie ne reconnaîtra ni un tiers état prétendant représenter la nation et l'intérêt général, ni un service public fondé sur des règles.

Elle ne connaît que l'oukaze et le passe-droit d'un droit inexistant.



Alexandre III renforce la politique de conversion forcée des juifs, des catholiques et des musulmans à l'Eglise orthodoxe, officielle, seule financée par l'Etat.

Il est interdit au juif ou au musulman de revenir à sa religion antérieure.



Nicolas II hérite de l'antisémitisme de son père.



Theodor Herzl rend visite aux ministres du tsar, Plehve et Witte

Plehve justifie le numerus clausus.

Le libéral Witte, plus brutal, déclare cyniquement :

Je disais souvent au défunt tsar Alexandre III :
Votre Majesté, s'il était possible de noyer 6 ou 7 millions de Juifs dans la mer Noire, je serais d'accord.



Les parents de Trotski respectaient quelques rites :

Ne pas travailler, au moins en public, le jour du sabbat, aller à la synagogue à Kipour, à Pâque.



Ecole primaire juive.

Niveau des écoles juives très médiocre.
Univers borné.
Russe et arithmétique élémentaire.
Etude de la Bible en hébreu, apprentissage par cœur.



1937
Je n'ai malheureusement pas eu l'occasion d'apprendre la langue juive.



Tout ce que la vie devait me donner par la suite d'intéressant, de saisissant, de joyeux ou d'affligeant était déjà contenu dans les émotions de mes lectures, en allusion, en promesse, comme une timide et légère esquisse au crayon ou à l'aquarelle.



Gorki

Nous avons cet homme. Nous avons tout.



Lénine à Gorki

Trotski n'est pas des nôtres. Il est avec nous, mais pas des nôtres. Il est ambitieux. Il y a en lui quelque chose de mauvais, un aspect Lassalle.



Lorsque j'étais jeune, j'avais plutôt tendance à pronostiquer que les Juifs des différents pays seraient assimilés et que la question juive disparaîtrait ainsi presque automatiquement.

Le développement historique du dernier quart de siècle n'a malheureusement pas confirmé cette perspective.

Le capitalisme en déclin a déchaîné partout un nationalisme exacerbé dont l'antisémitisme est un aspect.



1928
Exilé à Alma-Ata



1929
Expulsé d'URSS en Turquie



1932
Déchu de la nationalité soviétique



1933
Suicide de sa fille aînée, Zinaïda



1938
Assassinat à Paris de son fils aîné, Léon Sedov



20 août 1940
Assassinat de Trotski



1941
Exécution en URSS de Olga Bronstein, sœur cadette de Trotski

Retour à la page d'accueil : ici