O14434
Gustave-Nicolas Ficher : "Les blessures psychiques, la force de revivre"



O14434 Gustave-Nicolas Ficher : "Les blessures psychiques, la force de revivre"

"Les blessures psychiques, la force de revivre"

Gustave-Nicolas Ficher

Odile Jacob

2003



Kertesz

Plus fortes que ma raison sont
Ces blessures que je porte en moi...

Etre marqué est ma misère et
Mon capital...

Je vais continuer à vivre ma
Vie invivable.



Psaume 69.21

L’offense m’a brisé le cœur et
Je dépéris.

J’espérais la consolation, mais en vain ;

Des réconforts, et je n’en ai pas trouvé.



Dos Passos

Notre seul espoir réside dans la fragile toile de compassion que nous pouvons tisser pour soulager la souffrance de l’autre.



J. – P. Kauffmann

Cette irrémédiable blessure que nous portons...

C’est une souffrance qui n’est jamais achevée...

Une part de moi-même erre à jamais dans le royaume des ombres.



Quand la vie bascule dans le malheur.



Oppenheim

1888

Psychiatre allemand.

Utilise le premier le terme de névrose traumatique.

Effet des événements vécus, et non troubles de la personnalité.


Un autre regard sur les vies blessées.



Les tourments du passé.



La détresse psychologique.



Le blessé est un boiteux dans le monde social retrouvé.



Exposition médiatique

Sensibilisation sociale aux victimes :

Exploitation médiatique.

On expose l’expérience des victimes à la télévision.



La valeur réparatrice du soutien.



Bruno Bettelheim

Les blessures ne sont jamais guéries et dès qu’on y touche, elles se mettent à saigner de plus belle.



Oublier l’inoubliable.


Réparer l’irréparable.



Il y a au cœur de chaque blessure une vie détruite qui demande justice.



Pardonner l’impardonnable.



Jankélévitch

1986

Le pardon est mort dans les camps de la mort.



Malgré tout ce qui a pu le tuer psychologiquement, un être humain peut garder au fond de lui son étincelle de lumière.

Elle est sa capacité à lui de choisir à nouveau de vivre et d’aimer la vie.

En dépit de ses blessures, on peut revenir à la vie !

Retour à la page d'accueil : ici