O14397
Tzvetan Todorov : "L’esprit des Lumières"



O14397 Tzvetan Todorov : "L’esprit des Lumieres"

"L’esprit des Lumières"

Tzvetan Todorov

Robert Laffont

2006



Mort de Dieu.

Effondrement des utopies.

Sur quel socle intellectuel voulons-nous bâtir notre vie commune ?



Versant humaniste des Lumières

Grand basculement, responsable de notre identité présente.

Pour la première fois de l’Histoire, les êtres humains décident de prendre en main leur destinée.

De poser le bien-être de l’humanité comme but ultime de leurs actes.



Ce mouvement émane de l’Europe tout entière

Il s’exprime à travers la philosophie et la politique, les sciences et les arts, le roman et l’autobiographie.



Les grandes idées des Lumières ne trouvent pas leur origine au 18 ème siècle.

Antiquité.

Haut Moyen-âge.

Renaissance.

Epoque classique.



Les Lumières n’ont pas pour but de récuser les religions.

Mais de conduire à une attitude de tolérance.

Et à la défense de la liberté de conscience.



La connaissance n’a que deux sources :

La raison.

Et l’expérience.



Peintres et musiciens, acteurs et écrivains, ne sont plus de simples amuseurs.

Ni seulement serviteurs de Dieu, du roi ou d’un maîtres.

Ils sont devenus l’incarnation exemplaire d’une activité appréciée.



La source de tout pouvoir est dans le peuple.

Rien n’est supérieur à la volonté générale.



Pouvoir politique.

Justice.



Finalité des actions humaines libérées :

Elle descend sur terre.

Ne vise plus Dieu.

Mais les hommes.



Il n’est plus nécessaire, comme le demandaient les théologiens, de sacrifier l’amour des créatures à celui du créateur.



La quête du bonheur remplace celle du salut.



On critique l’ordre existant en s’inspirant de l’esprit des Lumières.



Toute lecture rigidement optimiste de l’Histoire relève de l’illusion.



Malgré les lenteurs, l’humanité pourra accéder à sa majorité.



Rousseau

Le trait distinctif de l’espèce humaine n’est pas le progrès, mais la perfectibilité.



Louis de Bonald

La révolution a commencé par la déclaration des droits de l’homme.

C’est pourquoi elle s’est terminée dans le sang.



Les critiques s’adressent non aux Lumières, mais à leurs caricatures.



Les Etats européens, convaincus de porter des valeurs supérieures, se sont crus autorisés à apporter leur civilisation aux moins favorisés qu’eux.

Ils ont dû s’occuper des territoires où se trouvaient ces populations...



La France, grand promoteur des conquêtes coloniales.



Espagnols et Portugais : Répandre la religion chrétienne.



Un reproche grave fait aux Lumières :

Avoir produit, quoique involontairement, les totalitarismes du 20 ème siècle.

Ayant rejeté Dieu, les hommes choisissent eux-mêmes les critères du bien et du mal.

Réduire en esclavage.



T. S. Eliot

Soljenitsyne.



Autonomie humaine par rapport à toute force.



Anthropocentrisme.



Bonheur, à la place de la quête du salut.



Condorcet

REFLEXIONS SUR L’ESCLAVAGE DES NEGRES.

Réduire un homme à l’esclavage, l’acheter, le vendre, le tenir dans la servitude, ce sont de véritables crimes.



Pierre Bayle

Un des précurseurs immédiats des Lumières

Protestant fuyant la persécution catholique.

Il met en garde tout ceux qui seraient tentés d’employer la force pour imposer le bien.

Retour à la page d'accueil : ici