O14365
Ibn Azm : "Le collier de la colombe"



O14365 Ibn Azm : "Le collier de la colombe"

"Le collier de la colombe"

Ibn Azm

Internet



Abu Muhammad Ali ibn Ahmad ibn Said Ibn Hazm (994-1064 apr. J.-C., 384-456 après l'Hégire) fut un célèbre poète et érudit religieux andalou de Cordoue. Issu d'une éminente famille, ayant bénéficié d'une éducation d'excellence dans de multiples domaines, il servit le calife Umayyad pendant son déclin. Ses activités politiques lui valurent d'être emprisonné et banni, et il écrivit Tawq al-hamamah (Le collier de la colombe) en exil, en réponse à la demande d'un ami.



Le livre est souvent considéré comme l'ouvrage le plus détaillé et perspicace ayant été écrit dans le monde arabe sur la nature de l'amour et ses causes. L'œuvre inclut des histoires d'amour en prose ainsi que de la poésie et analyse l'affection en tant qu'émotion humaine.



Le livre est divisé en 30 chapitres, commençant par les « signes de l'amour », qui incluent le désir constant de regarder l'amant(e), le désir de se parler, la hâte de retrouver l'amant(e), et le battement du cœur au moment des retrouvailles. D'autres chapitres incluent des thèmes aussi divers que rêver de l'amant(e), le coup de foudre, la correspondance et l'envoi d'un émissaire à l'amant(e).



Poésie et islam.



Même si Ibn Azm est aussi un nazirite.



Qui refuse toute nouveauté.



Qui attaque sauvagement Chemouel ha Naguid ibn Nagréla, auquel il reproche son influence de vizir, alors qu’il n’est qu’un… Juif.



Ibn Azm nie aussi que les Juifs soient un peuple.



Non, l’islam ne leur doit vraiment rien…

Retour à la page d'accueil : ici