O14276
Tzvetan Todorov : "Le siècle des totalitarismes"



O14276 Tzvetan Todorov : "Le siecle des totalitarismes"

"Le siècle des totalitarismes"

Tzvetan Todorov

Robert Laffont

2010



Bulgarie communiste

Bourbier répugnant.



Le système totalitaire continuait à me marquer intérieurement.

Au point d’orienter le choix de mes thèmes de réflexion.



Naissance du communisme

1848

Manifeste du Parti communiste.



Classes exploitées

Une pure marchandise.



Intolérance de Marx et Engels

Toute opinion divergente est mauvaise politiquement, et fausse.

Elle ne mérite donc aucun respect.

Abolir la propriété privée.

Concentrer tous les instruments de production entre les mains de l’Etat.

Elimination physique de la bourgeoisie comme classe.



Tous les résistants antinazis ne sont pas vertueux.



Un mur infranchissable entre les agents du mal, monstres, bêtes ou fous, et soi-même.



Aucun juif bulgare n’a été déporté vers les camps de la mort.



Projet totalitaire

La guerre révèle la véritable nature humaine.

Unification et indifférenciation de la société.

Exigeant la suppression de la distinction entre public et privé.

Donc de la liberté des individus.



Préhistoire du messianisme communiste

Millénarismes chrétiens du Moyen Age, et de la Renaissance.

Un messianisme séculier, dans le sillage des Lumières, au lendemain de la Révolution française.



Le libéralisme encourage l’épanouissement personnel, mais ne propose aucun nouvel idéal commun.

Comme si le développement fulgurant de la technologie et l’accumulation des richesses suffisaient à palier l’effacement de la religion.



Art

L’artiste d’avant-garde demande à faire table rase du passé.

Se libérant de toute contrainte.

De même, le dictateur contemporain s’affranchit de toute norme antérieure, et se propose de former un peuple nouveau, un être humain régénéré.



Le dictateur s’entoure d’éléments jeunes.

Les autres pourraient se souvenir du passé.

La soumission des jeunes, qui dépendent entièrement du dictateur, est inconditionnelle.



Staline

Pour nous, il n’existe pas d’impératifs catégoriques.

Toute la question est dans l’équilibre des forces.



Staline

Juin 1947

Ne plus poser la question de la révolution socialiste.

Le peuple soviétique mène une guerre patriotique contre l’Allemagne fasciste.



Ce qui décide est le fond des choses, c’est-à-dire s’emparer du pouvoir.



Le communiste moyen

Nullement un fanatique, mais un arriviste cynique.

Accéder à une position privilégiée.

Non la foi en un idéal, mais la volonté de puissance.



Suspicion

Regarder tous ceux qui les entourent avec suspicion.

Cultiver la jalousie, l’envie, la calomnie, pour nuire à leurs voisins ou à leurs rivaux potentiels.



Montaigne

Volupté maligne à voir souffrir autrui.



Le totalitarisme favorise cela.



Aujourd’hui, l’analyse du communisme

Refoulement des désastres.



Romain Gary

Tant que l’on ne reconnaîtra pas que l’inhumanité est chose humaine, on restera dans le mensonge pieux.

Retour à la page d'accueil : ici