O14267
François Mauriac : "La vie de Jean Racine"



O14267 Francois Mauriac : "La vie de Jean Racine"

"La vie de Jean Racine"

François Mauriac

Perrin

1983



Il ne peut souffrir que son fils parlât légèrement des anciens.

Cicéron poltron ?

--- Je vous conseille de ne jamais traiter injurieusement un homme aussi digne d’être respecté de tous les siècles.



Il invoque sa muse, pour l’amour de Jésus.

Muse, c’est à ce doux sauveur
Que je dois consacrer mon cœur.



On n’aime plus personne quand on aime.



Amoureux de Mlle Du Parc, qu’il a enlevée à Molière.



Phèdre

Je ne suis point de ces femmes hardies
Qui goûtant dans le crime une tranquille paix,
On sut se faire un front qui ne rougit jamais.



La Champmeslé ne voulait point absolument réciter ces vers.

Racine ne voulut jamais consentir qu’elle les retranchât.



Cri immortel

Phèdre

Hippolyte est sensible et ne sent rien pour moi !



Culte d’adoration que Racine voue à Louis XIV

Limité par rien, sauf par Port-Royal.



Esther est une exquise pièce de circonstance

Avec des morceaux sublimes, comme la prière d’Esther.



Voltaire a pris le parti d’Athalie contre le grand-prêtre.



Racine

Athalie

Cette paix que je cherche et qui me fuit toujours.



Athalie

Elle résiste à ses remords.

Elle plaide et proteste qu’elle a rendu meurtre pour meurtre, outrage pour outrage.

Elle a vu massacrer son père, son frère.



Athalie

Dieu des Juifs, tu l’emportes.

………………………………..

Impitoyable Dieu, toi seul as tout conduit.
C’est toi qui me flattant d’une vengeance aisée,
M’as vingt fois en un jour à moi-même opposée.



D’un cœur qui t’aime,
Mon Dieu, qui peut troubler la paix ?



Louis XIV

Despréaux, nous avons beaucoup perdu, vous et moi, à la mort de Racine.



Boileau

Il ne se fait pas une idée excessive du génie de son ami.

Nous avons de la peine à croire qu’il puisse y avoir de l’extraordinaire chez ceux qui nous touchent de près, même si nous les admirons.



Boileau

Première place, Molière et… Despréaux.

Racine, élève éblouissant d’Euripide et de lui-même.

Retour à la page d'accueil : ici