O14264
Jean Delumeau : "Le mystère Campanella"



O14264 Jean Delumeau : "Le mystere Campanella"

"Le mystère Campanella"

Jean Delumeau

Fayard

2008



La cité du soleil

Utopie.

Association de la théocratie et d’une organisation communiste.

Mise en œuvre de la polygamie, à des fins de procréation.



Humanité heureuse.



Courage

Apologie de Galilée.



Attiré par l’exceptionnel et le mystérieux.



Ennemi d’Aristote.



Descartes ironise sur sa métaphysique.



Soupçonné d’être un libertin camouflé.



Il présente les objections des adversaires du christianisme.



Hostile au protestantisme.



1599

Instigateur d’une conjuration en Calabre, contre le gouvernement du vice-roi, espagnol, de Naples.



Selon lui, le roi d’Espagne, ou de France, ne doit être que le lieutenant du pape.

Préalable à une communauté mondiale.

Projet d’une théocratie pontificale.



Crainte de l’Eglise :

Un effet désastreux sur les princes chrétiens.



L’Eglise se méfie de lui.



L’au-delà lui apparaît, grâce à des démons, dans son cachot de Naples.



Pendant toute sa vie, il se considère comme un prophète.

Il annonce une échéance eschatologique, qui ne se produisit pas.



UN PERSONNAGE DE ROMAN



Stilo



Surdoué



Un rabbin, Abraham

Inspirateur

Littérature prophétique

Astrologie

Sciences occultes

Un destin exceptionnel l’attendait.



Fuite à Naples.



Démosthène

--- Comment sais-tu tant de choses sans les avoir étudiées ?

Réponse :

--- J’ai consommé plus d’huile pour mes veilles que vous de vin.



Padoue



Prison à Rome



La conjuration de Calabre



La présence turque



Un lamentable échec



La folie ou la mort



Emprisonnement

Saint Office.

A perpétuité.



Demandes répétées de libération



Ecrire et publier



Pris entre Urbain et Galilée



A Paris



L’ENIGME CAMPANELLA



1602

Cité du soleil.



Magie



Astrologie



Carrière d’astrologue



La liberté de penser et la science



Annonciateur du siècle d’or



Conseiller politique



"La principauté du monde"



Campanella et Machiavel



Campanella champion du catholicisme



Campanella, nouveau Pélage ?

Examen général de ses œuvres.

82 propositions suspectes.

Il répond, par une œuvre.

Protection d’Urbain VIII.

Il espère être réhabilité.

Mais c’est un faux espoir.

Protection royale.

Il publie énormément.

Ces publications indisposent Rome.

Il se plaint, deux mois avant sa mort, en 1639 :

"Le monstre (Riccardi) persécute les libraires et moi, comme si j’étais un hérétique."



Giordano Bruno.

Cyrano.



On lui reproche

Il se prête à des lectures libertines.

Cache des intentions suspectes.



Arguments contre l’eucharistie.

Il rappelle avec complaisance des blasphèmes et sacrilèges.



Des citations tronquées au profit des raisonnements libertins.



Il a plus entrelacé de nœuds qu’il n’en a défaits.



Il a trop explicitement développé les arguments des athées.



Adversaire déclaré de Machiavel

Il est accusé d’avoir été un de ses disciples camouflés.



Religion naturelle et religion sociale

Sa conception de la nature.



L’âme du monde : Proche de Giordano Bruno.



Deux livres par lesquels Dieu parle aux hommes :

La nature.

L’Ecriture sainte.



Néoplatonisme.

Néostoïcisme.

Guillaume Postel.

Francesco Pucci.



Il reproche à Charles-Quint d’avoir laissé Luther en liberté.

Son venin a tué environ 40 royaumes, et les a retranchés du corps du Christ, c’est-à-dire de l’Eglise.

Il a fait prospérer l’athéisme.



Péché originel et double prédestination



Calvin

Eternelle damnation des réprouvés.



Il attaque la doctrine luthérienne, mais en stigmatisant les agissements attribués à des représentants de l’Eglise catholique.



On lui reproche de verser dans le laxisme de Pélage.



Le baptême



Le salut



CONCLUSION



Il se veut être une sorte de guide de l’Eglise romaine.



Réunification chrétienne sous l’autorité suprême du pape.



Contradictions.



Le temps était marqué par le pessimisme augustinien.

Il protestait contre la formule

"Beaucoup d’appelés et peu d’élus."



Constitution de clergés indigènes.



Convertir.



Convertir les Luthériens.



Il voulait lui-même les convertir.



Courage et clairvoyance.

Retour à la page d'accueil : ici