O14262
Langue spéciale de Hildegarde de Bingen, connue et lisible d’elle seule



O14262 Langue speciale de Hildegarde de Bingen, connue et lisible d’elle seule

Langue spéciale de Hildegarde de Bingen, connue et lisible d’elle seule.



Wikipédia



Hildegarde de Bingen (en allemand : Hildegard von Bingen), née le 16 septembre 1098 à Bermersheim vor der Höhe près de Alzey (Hesse rhénane) et morte le 17 septembre 1179 à Ruppertsberg (près de Bingen), est une religieuse bénédictine mystique, compositrice et femme de lettres franconienne du XIIe siècle.



Le 10 mai 2012, le pape Benoît XVI étend le culte liturgique de sainte Hildegarde à l'Église universelle, dans un processus connu sous le nom de « canonisation équipollente », ou canonisation équivalente. Le 28 mai 2012, Benoît XVI annonce la proclamation d'Hildegarde de Bingen comme docteur de l'Église, qui a eu lieu le 7 octobre 2012, faisant d'elle la quatrième femme docteur de l'Église après Catherine de Sienne, Thérèse d'Avila et Thérèse de Lisieux. Cette reconnaissance est la plus haute de l'Église catholique, affirmant par là même l'exemplarité de la vie mais aussi des écrits d'Hildegarde comme modèle pour tous les catholiques4,5.



Hildegarde est aussi connue dans le domaine linguistique car elle élabora, sur des principes mystiques voire apophatiques, une langue artificielle ou langue construite écrite et parlée par elle seule, la Lingua Ignota.



Une langue de 23 caractères.



Sans les sons



*Yod*



*Hé*



*Vav*



Une analogie avec l’hébreu ?



23 caractères, et non 22.



Un de plus, une volonté de synthèse.



Surtout, pas les rois sons qui correspondent aux noms principaux de Dieu.



Trouver Dieu autrement que dans l’hébreu originel.



Je suis seule à être capable de connaître cela.



De pouvoir lire dans cette langue initiatique.



Analogie avec Léonard de Vinci.



Avec Chochani.

Retour à la page d'accueil : ici