O14247
L’ânesse de Bilam parle ; ensuite, elle meurt. Le serpent de Berechit parle, mais il ne meurt pas



O14247 L’anesse de Bilam parle ; ensuite, elle meurt. Le serpent de Berechit parle, mais il ne meurt pas

L’ânesse sort de sa vie d’ânesse.



Elle en meurt.



Même si elle était physiquement unie à Bilam, depuis qu’il était né.



Le serpent de Berechit parle ; il prend l’initiative, vis-à-vis de Hava.



Mais il ne meurt pas…



Tout ce qu’il a dit était vrai.



Il représentait la sagesse, la connaissance.



Berechit 3.1

"Le serpent était plus nu que toutes les bêtes des champs."



*Aroum.*



Plus sage, plus rusé.



Il contient un avenir, comme aiguillon de l’homme.



La valeur de *nahach*, le serpent, est de 358, celle du Messie : *Machiah*.



Une lucidité, une perspective.



Autre chose que la naïveté du premier couple.



Une aptitude à la réflexion.



Un sens critique.



La capacité de prévoir.

Retour à la page d'accueil : ici