O14228
Pierre Grimal : "Tirésias"



O14228 Pierre Grimal : "Tiresias"

"Tirésias"

Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine

Pierre Grimal

Puf

1996



Devin, dans le cycle thébain.



Son père, Evérès.

Il descendait de la race des Spartoi.

Sa mère, la nymphe Chariclo.



Aveuglé par Pallas, parce qu’il avait vu la déesse nue.

A la demande de Chariclo, elle lui accorde le don de prophétie.



Il se promenait sur le mont Cyllène, ou le Cithéron.

Il vit deux jeunes serpents en train de s’accoupler.

Il les sépara.

Ou

Il les blessa.

Ou

Il tua le serpent femelle.



Alors, il devint lui-même une femme.



Sept ans après, il se promenait au même endroit.

Il revit les serpents accouplés.

Il intervint de la même façon.

Et reprit son sexe primitif.



Un jour, Zeus et Héra se querellaient.

Pour savoir qui, de l’homme et de la femme, éprouvait le plus grand plaisir dans l’amour.

Ils consultent Tirésias, qui a fait la double expérience.

Il répond que si la jouissance sexuelle est composée de dix parties,

La femme en avait neuf et l’homme une seule.



Cela mit Héra fort en colère, de voir ainsi révéler le secret de son sexe.

Alors, elle le frappa de cécité.



Zeus, en dédommagement, lui accorda le don de prophétie et le privilège de vivre longtemps.

Sept générations humaines.


Prophéties de la légende thébaine, faites par Tirésias

Il révèle à Amphitryon la véritable identité de son rival.

Il révèle les crimes d’Œdipe, à son insu.

Il conseille à Créon de chasser le roi pour délivrer Thèbes de sa souillure.

Il révèle, lors de l’expédition des Sept Chefs, que la ville serait épargnée, si le fils de Créon, Menoecée, était sacrifié pour apaiser la colère d’Arès.

Il conseille aux Thébains, au moment de l’expédition des Epigones, de conclure un armistice avec ceux-ci, et de quitter secrètement la ville pendant la nuit, pour éviter un massacre général.



Il conseille au roi Penthée de ne pas s’opposer à l’introduction du culte de Dionysos en Béotie.



Il révèle le sort de la nymphe Echo après sa métamorphose.


Ulysse part au pays des Cimmériens pour le consulter.



Evocation des morts, sur le conseil de Circé.



Il a reçu de Zeus le privilège de conserver, après sa mort, son don de prophétie.


Tirésias eut une fille, Manto, la devineresse

Elle fut la mère du devin Mopsos.



Sa mort est liée à la prise de Thèbes par les Epigones.

Il suivit les Thébains dans leur exode.

S’arrêta avec eux, au matin, près d’une source, Telphoussa.

Altéré par sa course, il but de cette eau, qui était fort froide.
Il mourut.



Ou bien

Les vainqueurs les firent prisonniers et les envoyèrent à Delphes, pour être consacrés à leur dieu, Apollon.

Tirésias était âgé.

En chemin, il mourut de fatigue.

Retour à la page d'accueil : ici