O14167
Emile Cioran : "Apologie de la barbarie"



O14167 Emile Cioran : "Apologie de la barbarie"

"Apologie de la barbarie"

Emile Cioran

L’Herne

2015



1932-1941.



Nous étions une bande de désespérés au cœur des Balkans.



Phénomène détestable et répugnant qu’est la culture officielle.



Le mythe de l’utile.



Hitler a pénétré profondément dans la conscience allemande.

Il est devenu un symbole.

Aucun homme politique dans le monde actuel ne m’inspire autant de sympathie et d’admiration.

Il y a quelque chose d’irrésistible dans le destin de cet homme.

Sa participation symbolique à la destinée historique d’une nation.

Depuis la guerre, sa vie est un renoncement et un sacrifice.

Capacité de séduction.

Il a dynamisé d’un souffle messianique tout un domaine de valeurs que le rationalisme démocratique avaient rendu simplement plates et triviales.



La liquidation de la démocratie.



Depuis toujours les gens ont aspiré à la liberté et se sont réjouis chaque fois qu’ils l’ont perdue.



Entretiens avec Corneliu Codreanu

Gardes de Fer



Un homme, dans un pays de fantoches.

Pas intelligent.

Introduire l’absolu dans la respiration quotidienne de la Roumanie.

Il a donné un sens au Roumain.

Dans une nation d’esclaves, il a introduit l’honneur.

Dans un troupeau invertébré, l’orgueil.

Après sa mort, chacun s’est senti encore plus seul.



Aucune plume trempée dans l’encre du malheur ne pourrait décrire la malchance de notre sort.

Retour à la page d'accueil : ici